La tempête de Timmins est restée dans l’histoire comme l’une des plus fortes enregistrées au Canada.

Timmins est une petite ville du nord-est de la province de l’Ontario qui comptait environ 10 mille résidents au moment de cette tragédie.

La tempête éclate le 31 août 1961. À partir de midi, le ciel commence à se couvrir de nuages. La température, qui était encore de 25° Celsius à 15 h, descend jusqu’à 8° vers 17 h. Au même moment, des coups de tonnerre retentissent et une forte pluie commence à tomber. L’averse se calme vers 19 heures pour reprendre avec encore plus de vigueur deux heures plus tard.

Vers minuit, la pluie devient torrentielle. La tempête du siècle éclate. Selon les résidents, le tonnerre gronde toutes les 3 secondes et la nuit est illuminée par les innombrables éclairs qui déchirent le ciel.

Le ruisseau Town Creek, un paisible cours d’eau de moins de 10 kilomètres entouré d’arbustes et de buissons, se transforme en fleuve, inondant des dizaines de maisons. Une famille de cinq personnes, dont trois enfants, est emportée par les flots.

À l’aube, la tempête se calme et le ruisseau revient dans son lit en une heure. Vers midi, les vents sont complètement retombés. Mais les routes de cette région de l’Ontario sont impraticables et l’aide destinée aux sinistrés, envoyée par les communautés voisines, n’arrive à destination que le lendemain, le 2 septembre 1961.