Le 24 mai 1881, la Grande-Bretagne et le Canada célèbrent le 62e anniversaire de la Reine Victoria. Partout au Canada, les gens participent aux festivités. À London, une des principales ville ontariennes, des centaines de résidents ont loué des bateaux de plaisance pour se promener sur les eaux calmes de la rivière Thames.

Le bateau Victoria, nommé en l’honneur de la reine, transporte des passagers depuis le matin, tout comme deux autres bateaux à vapeur, le Princesse Louise et le Forest City. Le voyage débute au parc Springbank et dure près d’une heure. Les files d’attente des familles désireuses de prendre le bateau sont impressionnantes..

Le Victoria est conçu pour transporter jusqu’à 400 passagers, mais à chaque nouveau départ, pas moins de 700 personnes s’y accumulent. Les passagers courent, dansent et se rassemblent d’un côté de l’embarcation pour saluer les gens restés à terre. Le capitaine Rankin demande aux passagers de ne pas courir, mais personne ne l’écoute.

Des courses de canoë sont organisées sur la Thames par le Club aquatique de London et les passagers se précipitent de ce côté pour assister à l’événement. Le bateau penche, l’eau entre par les écoutilles et l’embarcation coule en quelques secondes.

On compte au moins 182 morts, dont des dizaines d’enfants.

C’est l’une des plus terribles catastrophes de l’histoire de la navigation maritime et fluviale au Canada. On le connaît sous le nom de Désastre du Victoria.

Voir aussi :