texte publié dans La Presse, le 30 novembre 1999

Une semaine après avoir été immortalisé au Temple de la renommée du hockey, Wayne Gretzky a remporté haut la main, le 30 novembre 1999, le titre de l’athlète masculin du siècle au Canada à la suite d’un vaste sondage mené par la presse canadienne.

Gretzky a totalisé 1315 points et 112 personnes sur 136 en on fait leur premier choix sur leur bulletin de vote.

Gordie Howe, l’idole de jeunesse de Gretzky, a terminé au deuxième rang (838 points, quatre votes de première place), tout juste devant Bobby Or (833, sept votes de première place).

Maurice “Rocket” Richard, véritable héros du Québec, n’a obtenu que le quatrième rang. Il a récolté un seul vote de premier rang. Le palmarès des premiers est complété par Donovan Bailey (455), Fergusson Jenkins (391), Maro Lemieux (333), Larry Walker (321) et Gaétan Boucher (225). Le nageur Alex Baumann se trouve à la 12e place, Williams à la 13e et Jean Béliveau à la 14e.

Gretzky, qui a déjà reçu tous les honneurs dont un atlète puisse rêver, a été fidèle à lui-même en apprenant sa nomination. “C’est évidemment un honneur très spécial. Je crois que le facteur temps a un rôle important à jouer avec ce type d’honneur. Qui sait ce qu’il serait advenu si j’avais joué dans les années 1960 et 1970?”

Lire aussi :