La région de Sayward, dans la partie nord de l’Île-de-Vancouver, occupe les premiers rangs dans la classification des circuits touristiques de la Colombie-Britannique.

Ses sentiers pédestres parcourent des zones sauvages d’une beauté incroyable. Le plus connu est le Sentier de Dalrymple Creek, qui débute à 8 kilomètres au sud du croisement entre l’autoroute 19 et la route qui mène à Sayward. À cet endroit, la ravine de Dalrymple (Dalrymple Creek) traverse l’autoroute. Ce sentier fait moins d’un kilomètre, aussi peut-on le parcourir en une trentaine de minutes, mais il permet d’admirer les plus beaux paysages de la province. Des panneaux d’interprétation sont installés le long du chemin

À Sayward, près du lac Campbell, débute la Route Forestière de Canoë (Forest Canoe Route), un trajet de plus de 50 kilomètres qui côtoie trois rivières et une douzaine de lacs à l’est de Sayward, dont le lac Mohun situé dans le parc provincial du Lac Morton. Le parcours, très bien balisé, prend de trois à quatre jours. La plupart des lacs ont des points d’accès pour les voitures, on peut ainsi donner rendez-vous à des amis dans un endroit choisi à l’avance, ou interrompre sa promenade à tout moment.

Au nord de Sayward, les deux lacs Klaklakama sont des plans d’eau idéaux pour les sports nautiques. Cependant, pour y arriver, il faut parcourir une route non pavée de sept kilomètres au sud de l’autoroute 19. On peut commencer le circuit près du camping et de la halte du Forest Service recreation site, sur le lac Upper Klaklakama. Ce camping permet l’installation de cinq tentes, ce qui est suffisant, car il n’y a pas beaucoup de monde. Un autre camping se trouve sur la rive sud du lac Upper Klaklakama. Pour sa part, le lac Lower Klaklakama a une aire de pique-nique.

Notons aussi que le parc provincial du lac Schoen est sans doute l’un des territoires les plus propices pour faire du camping, marcher dans les forêts sauvages, pratiquer le canoë, taquiner le poisson et prendre des photos de paysages montagneux.