La rivière Thames, une des rivières patrimoniales canadiennes, est un important cours d’eau de la province de l’Ontario. La Thames parcourt des vallées formées lors de la dernière période glaciaire. Les glaciers sont d’ailleurs à l’origine de vastes marais, dont le plus grand est le Sifton Bog. Des terres très fertiles se sont développées autour de la rivière. Ces terres sont parmi les zones agricoles les plus productives de l’Ontario.

La Thames, qui se jette dans le lac Saint-Clair (ce lac est relié à son tour aux Grands Lacs), est la plus grande rivière du sud de la province après le Saint-Laurent. Sa longueur totale est de 273 kilomètres.

La ville de London, la plus importante agglomération du bassin de la rivière Thames, s’est développée le long de la rivière, ce qui n’est pas sans rappeler une autre ville de London et une autre Thames, quelque part en Europe… La rivière North Thames et la Thames s’unissent au centre-ville de London, dans un quartier appelé Fork of the Thames.

Le lac Fanshawe fait partie du bassin de la Thames. Ce lac a été créé afin de protéger la ville de London contre les inondations qui ont causé dans le passé d’énormes dégâts. Celles de 1883 et de 1937 sont les plus mémorables.

Une autre cité importante située sur la Thames est la ville de Chatham.

La Thames est l’habitat des tortues molles à épines qui y vivent en grand nombre. Plus de 90 espèces de poissons ont été répertoriés dans la rivière. La couleuvre royale, le petit polatouche et l’opossum d’Amérique y cohabitent également.

La plus grande partie du parcours de la rivière est bordée d’une riche forêt carolinienne. On y trouve les arbres suivants : des asimines, des tulipiers, des chicots féviers, des sassafras entre autres.

La vallée de la Thames offre des possibilités récréatives multiples. On peut l’explorer en canot ou parcourir les sentiers de randonnée qui sillonnent son bassin. On peut aussi y taquiner le poisson, ou encore assister à une pièce de Shakespeare lors du célèbre festival de Stratford.