Le parc Stanley est l’un des plus grands espaces verts urbains au Canada. Il s’étend sur une superficie de 405 hectares amménagés sur une pointe située entre le détroit de Géorgie et la baie de Burrard, à l’ouest du centre-ville de Vancouver, en Colombie-Britannique. C’est aussi l’un des plus anciens parcs urbains canadiens, ouvert le 27 septembre 1888.

Le parc porte le nom de lord Frederick Arthur Stanley, qui était à l’époque de sa création gouverneur général du Canada (il a également donné son nom à la Coupe Stanley, bien connue des amateurs de hockey).

Environ un demi-million d’arbres poussent dans ce parc, dont certains atteignent 75 mètres de haut.

Arbre à Stanley Park
Arbre au parc Stanley

Pas moins de 8 millions de visiteurs y viennent chaque année pour profiter des installations récréatives et sportives. Un sentier de 9 kilomètres permet de faire le tour complet du parc, à pied, en patins ou en vélo.

Rochers le long du sentier panoramique
En longeant la route panoramique

On compte au total environ 200 kilomètres de sentiers et de pistes cyclables. Un mini-train touristique sillonne également cet espace. Deux grands lacs se trouvent dans le parc, Lost Lagoon et Beaver Lake.

Beaver Lake
Beaver Lake, le lac du Castor

Le parc accueille un grand nombre de fêtes et de festivals de Vancouver. L’Aquarium de Vancouver, qui rassemble plus de 700 espèces animales, se trouve sur le territoire du parc, ainsi que la plus grande piscine publique de la ville, un zoo et l’aquaparc Lumberman’s Arch. Le territoire est parsemé de totems, dont certains datent de la fin du XIXe siècle.

stanley_park_4_web.jpg
Totem

Parmi les restaurants et cafétérias qui attendent les promeneurs affamés (ou assoiffés), on peut citer le Prospect Point Café, le Sequoia Grill, le Stanley’s Park Bar and Grill, ou encore le Fish House.

En 2006, le parc Stanley a été classé 16e parc urbain au monde grâce à sa beauté et à la qualité des nombreux services offerts aux visiteurs.

Photographies : Copyright © PlanèteCastor

Lire aussi :