Le Marine Building fut conçu par le cabinet d’architectes McCarter & Nairne entre 1929 et 1930. Il se trouve dans le centre-ville de Vancouver, à proximité du port et de l’édifice de la Canada Place. Lors de son érection, il s’agissait, avec ses 21 étages et ses 98 mètres de haut, de l’immeuble le plus élevé de l’Empire Britannique.

Le Marine Building se distingue des nombreuses tours de verre qui l’entourent par son architecture art déco, qui n’est pas sans évoquer de célèbres gratte-ciel new yorkais de la même époque, comme le Chrysler Building ou le Woolworth Building. Selon la volonté de ses architectes, il est censé évoquer “un grand rocher surgissant des eaux, auquel s’accrochent divers éléments de la flore et de la faune marine”.

Édifice Marine Building
Marine Building, vue d’ensemble

Malheureusement, la construction du Marine Building fut un gouffre financier.

Après avoir coûté plus de 2,3 millions de dollars pour sa construction, dépassant largement le budget initialement prévu, il fut vendu à la famille Guinness pour 900 000 dollars dès 1933.

La décoration, tant intérieure qu’extérieure, est impressionnante. Elle rappelle l’importance grandissante de Vancouver en tant que port maritime et noeud ferroviaire du Canada. Des panneaux de terre cuite illustrent l’histoire des transports et l’exploration de cette partie de la côte du Pacifique. Une frise, ornant les deux façades de l’immeuble, représente des hippocampes, des poissons et autres habitants du milieu marin qui évoluent au milieu de vagues stylisées.

Marine Building, frise des animaux marins
Frise aquatique du Marine Building

L’entrée principale du Marine building est particulièrement remarquable. Sous sa haute voûte se distingue, dans des dominantes d’or, de bleu et de vert, un voilier surgissant des rayons d’une imposante grille en bronze du plus pur style art déco.

Marine Building, voilier
Voilier sur le portail de bronze

À l’intérieur, on retrouve la même exubérance aquatique, jusque dans l’horloge dont les chiffres sont de petits animaux marins. On peut également signaler les cinq ascenseurs ultrarapides (pour l’époque) aux portes de laiton, dont les parois sont recouvertes de 12 variétés de bois de Colombie-Britannique.

Dans les années 1980, une restauration de l’immeuble totalisant près de 15 millions de dollars fut entreprise par l’architecte Paul Merrick, ce qui a entraîné certaines modifications dans l’aménagement intérieur. Ainsi, à cette occasion l’ancien Marché d’Échanges a cédé la place à un luxueux restaurant chinois, l’Imperial Chinese Restaurant.

Le Marine Building est occupé par une quarantaine de locataires. Parmi eux, l’entreprise Marine Printers se trouve dans les sous-sols de l’édifice depuis son inauguration en 1930.

Marine Building, portail de bronze
Entrée art déco du Marine Building

Comme il se doit pour cette incontournable personnalité de la ville de Vancouver, le Marine Building apparaît régulièrement dans des films et des séries télévisées. Au fil des ans, il fut utilisé lors des tournages des films Timecop et Fantastic four, ainsi que pour la célèbre série Smallville.

Photographies : Copyright © PlanèteCastor

Adresse du Marine Building:

355 Burrard street, Vancouver (BC)

Lire aussi :