Le Commodore (Commodore Ballroom) est l’un des nombreux établissements consacrés aux divertissements situés sur Granville Street, dans le centre-ville de Vancouver. Non loin se dressent les impressionnants néons de l’Orpheum Theatre et du Vogue Theatre, autres symboles de la vie nocturne dans la métropole de Colombie-Britannique depuis des décennies.

Appelé à l’origine le Commodore Cabaret, la future Commodore Ballroom fut construite en 1929 par l’architecte H.H. Gillingham à la demande du brasseur George Conrad Reifel, qui répondait semble-t-il ainsi à un souhait exprimé par sa chère épouse. En effet, cette dernière estimait que la ville se devait de posséder un nouveau pôle d’attraction pour les noctambules, qui puisse concurrencer les salons de l’ancien Hôtel Vancouver, prédécesseur de l’actuel Fairmont Hôtel Vancouver.

Commodore ballroom
Commodore ballroom

Notez que le fondateur du Commodore a laissé son nom au Sanctuaire d’Oiseaux Migrateurs George C. Reifel (Reifel Migratory Bird Sanctuary), situé au sud de Vancouver, à l’emplacement d’une grande propriété qu’il possédait dans la partie nord de Westham Island. Il s’agit de l’un des sites d’observation des oiseaux les plus fréquentés au Canada.

Le Commodore, de style Art Déco mâtiné d’influences hispano-mauresques, présente au-dessus de sa marquise une large façade de briques monochromes aux tons variés, subtilement agencées et formant un camaïeu de beige. Elle est ornée de frises et percée de grandes fenêtres, l’ensemble étant rythmé de hauts pilastres blancs.

La grande salle du premier étage, qui peut accueillir près de mille personnes, fut longtemps réputée pour sa piste de danse, dont le parquet recouvre une structure de caoutchouc et de crin de cheval qui lui confère une élasticité remarquable. Le rez-de-chaussée était consacré au commerce, et au sous-sol se trouvait une salle de billard et un bowling, nommés les Commodore Lanes.

Entrée du Commodore Ballroom
Entrée du Commodore

Malgré plusieurs fermetures, notamment en 1930 et 1996, et divers changements de propriétaires, cet établissement s’est acquis au fil des ans une excellente réputation qui ne se dément pas. Lors de sa réouverture survenue en 1999 après une longue cure de rajeunissement, le Commodore s’est à nouveau illustré comme l’une des principales salles présentant de la musique “live” à Vancouver et sur l’ensemble de la Côte Ouest.

Tour à tour dancing, club de jazz, night-club et salle de concert, le Commodore Ballroom reçoit la visite de nombreux artistes qui s’y succèdent depuis plus de 75 ans. On retient les noms de Sammy Davis Jr., Duke Ellington, Count Basie, Dizzy Gillespie, et plus récemment Tom Waits, Tina Turner, The Clash, The Talking Heads, David Bowie, Iggy Pop, U2, Nirvana, Coldplay, Feist, Lady GaGa et quelques autres.

Photographie : Copyright © PlanèteCastor

Adresse du Commodore Ballroom:

868 Granville Street, Vancouver (BC)

Lire aussi :