Construit en 1914 par le célèbre architecte new yorkais Thomas Lamb, plusieurs mois après le Elgin, le Winter Garden possède une atmosphère unique par sa décoration inhabituelle de feuilles suspendues au plafond. Cette forêt intérieure, complétée par une lune et un décor peint sylvestre lui confèrent un indéniable cachet de “théâtre à la belle étoile”.

Au début des années 30, le cinéma parlant connait un vif succès, causant un déclin brusque de la popularité du vaudeville. Le Winter Garden est obligé de fermer en 1928 pour une durée de 50 ans. Ce n’est qu’en 1981, quand l’Ontario Heritage Foundation achète le complexe qu’il commencera à être connu à nouveau des habitants de Toronto. Le Winter Garden réouvrira en 1989.

Vue d'ensemble du plafond feuillu et des loges
Vue d’ensemble du théâtre avec son plafond feuillu

L’originalité de ce théâtre est incontestablement son plafond. En effet, un vaste tapis de vraies feuilles d’arbres le tapisse, où sont éparpillées ça et là des lanternes qui diffusent une atmosphère toute particulière.

Lors de la restauration de l’édifice, les feuilles originelles ont été remplacées par 5000 branches de hêtre dont les feuilles ont été peintes et ont subi un traitement anti-feu. La visite guidée du théâtre permet aussi de visiter une loge et des coulisses où sont exposés un projecteur et un tableau de bord contrôle des décors (avec les leviers d’époque).

De la pâte à pain a été utilisée pour nettoyer les 20 000 pieds carrés de murs peints à la main.

Loge d'acteur
Une loge d’acteur

Le Winter Garden est légèrement plus petit que le Théâtre Elgin puisqu’il a une capacité d’accueil de 992 visiteurs.

Selon le site ghost-hauntings.suite101.com, les travaux de rénovation auraient réveillé des fantômes:

Des employés du théâtre rapportent avoir vu le fantôme d’un musicien nommé Sam. Il aurait vécu à l’époque où le théâtre proposait encore des pièces de vaudeville et serait mort en tombant dans la fosse d’orchestre. On entend parfois la musique de son saxophone (ou trombone selon les versions). Ces mêmes témoins déclarent avoir vu des fauteuils s’ouvrir et se refermer alors que personne n’était présent.

Décor sylvestre du théâtre
Le décor sylvestre peint à la main

La dame à la lavande : on raconte aussi qu’il y a le fantôme d’une femme au niveau supérieur du Winter Garden. Ce serait celui d’une jeune femme qui aurait été poignardée dans les toilettes de l’étage et aurait réussi à rejoindre le hall en titubant et à appuyer sur le bouton de l’ascenseur. Quand le groom de l’ascenseur arriva au dernier étage, la femme était morte. On sent parfois une délicate odeur de lavande dans l’air rappeller sa présence.

On signale également le fantôme d’un technicien qui apparaîtrait aux environs des toilettes des femmes du 2e étage, ainsi que le fantôme d’une actrice, repéré quittant le vestiaire du 2e étage. Cette pièce était jadis utilisée comme loge.

Lune peinte
La lune

N’hésitez pas à assister à un spectacle à l’Elgin ou au Winter Garden, vous aurez peut-être l’occasion d’y assister à un spectacle supplémentaire d’un genre mystérieux.

Photographies : copyright © Planètecastor

Adresse :
189 Yonge Street

Site internet : http://www.heritagefdn.on.ca/userfiles/HTML/nts_1_9650_1.html

Les visites guidées ont lieu les jeudis à 17h, les samedis à 11h.

Lire aussi :