C’est l’architecte canado-américain Frank Gerhy qui fut chargé en 2002 de la transformation et de l’agrandissement de l’Art Gallery of Ontario (AGO), musée des Beaux-Arts situé dans le centre-ville de Toronto.

M. Gerhy est bien connu du grand public depuis la création, entre 1991 et 1997, du musée Guggenheim de Bilbao. Les formes brillantes et tourmentées de cet édifice suscitèrent en effet l’admiration de personnes jusqu’alors assez peu sensibles aux «audaces» des modernes bâtisseurs.

Cependant, avant cette réalisation l’oeuvre de Frank Gerhy était déjà appréciée par ses confrères et par la critique puisqu’il obtint en 1989 le prix Pritzker, considéré comme la plus haute récompense internationale en matière d’architecture contemporaine.

Art Gallery of Ontario
Art Gallery of Ontario, escalier intérieur

Mais outre le prestige conféré par la simple évocation du nom d’un créateur aussi célèbre, il y avait d’autres raisons pour confier le vaste chantier de l’AGO à cet architecte.

En effet, bien que vivant avec sa famille dans la région de Los Angeles depuis l’âge de 18 ans, Frank Gehry est né à Toronto (en 1929). Au cours de son enfance il eut maintes fois l’occasion de parcourir en compagnie de sa mère les salles de l’Art Gallery of Toronto (ancien nom de l’AGO jusqu’en 1966) et d’autres institutions culturelles de la métropole canadienne comme le Royal Ontario Museum.

C’est d’ailleurs de cette époque que date son intérêt pour la peinture et la sculpture, passion qui ne s’est jamais démentie depuis lors et qui eut une influence considérable sur son travail.

Art Gallery of Ontario
Art Gallery of Ontario, vue arrière

L’aménagement de l’Art Gallery of Ontario entrepris par Frank Gehry entre 2002 et 2008 permet d’agrandir de plus de 40% la superficie des lieux d’exposition du musée, et d’y inclure les très riches et pour le moins éclectiques collections de l’homme d’affaires Kenneth Roy Thomson (voir l’article sur le Roy Thomson Hall), personnalité torontoise qui contribua en outre dans une large mesure au financement du projet.

À l’extérieur, on remarque particulièrement les courbes de verre et de titane de la longue façade longeant la rue Dundas, ainsi que la structure imposante située à l’arrière qui  encadre The Grange, ancienne résidence georgienne qui abrita les premières collections du musée à partir de 1910.

Art Gallery of Ontario
Art Gallery of Ontario, Galleria Italia

À l’intérieur, ce sont surtout les deux escaliers en colimaçon, reliant les différents espaces d’exposition, qui retiennent l’attention, de même que la lumineuse galerie se déployant sur près de 200 mètres, évoquant le squelette d’un immense navire.

La nouvelle silhouette de l’AGO forme aujourd’hui avec son spectaculaire voisin le Sharp Centre for Design, dessiné en 2004 par Will Alsop, un bel ensemble d’architecture contemporaine autour de Grange Park, au coeur de Toronto.

Les amateurs d’architecture et de photographie pourront consulter le livre Frank Gehry in Toronto (éd. Merrell, 2009), comportant notamment d’étonnants croquis de M. Gerhy et une série d’images prises par le photographe canadien Edward Burtynsky pendant les travaux d’agrandissement de l’Art Gallery of Ontario.

Photographies : copyright © Planètecastor

Lire aussi :