La capitale des TNO est Yellowknife.

Son histoire

La ville doit son nom aux couteaux de chasse en cuivre à lame jaune utilisés par les tribus Dénés. Ses bénéfices diminuant, la compagnie la Baie d’Hudson ferma son avant-poste en 1823, mais la ville se développa grâce aux mines d’or dans les années 1930, puis de nouveau après 1945.

Avec l’amélioration du réseau routier, elle devint capitale des TNO en 1967. Depuis les années 1960, les services administratifs et la découverte d’or assurent sa prospérité. En 1990, des diamants ont été découverts au Nord est de la ville. La première mine a été ouverte en 1998, la région est maintenant le plus gros producteur au monde.

Ses attraits

On peut voir à Yellowknife le Grand inukshuk. Le Bush Pilot’s monument offre un bon point de vue. Allez déguster un café au Wildcat Café, le plus vieil établissement de Yellowknife.

Au Prince of Wales Northern Heritage Centre, vous en saurez plus sur l’histoire des TNO. Il y a une exposition sur le mode de vie des Dénés et des Inuits ainsi qu’une exposition sur le développement de la région après l’arrivée des Européens.

L’assemblée législative a une forme circulaire originale qui symbolise l’égalité des peuples, une peau d’ours polaire complète sa décoration unique.

De nombreux festivals ont lieu dans la ville : le Caribou Carnaval (mars) est un concours de sculptures sur glace, avec une course de garçons de café et des bals; le Festival of the midnight sun (juillet) attire également les foules. Une course de chiens de traîneau sur 240 km a lieu en mars.

Aux environs, il y a des vols au départ de Yellowknife pour Fort Smith. Le Parc national Wood Buffalo, qui héberge le plus grand troupeau de bisons du Canada est à ne pas manquer.

Vous pourrez aussi visiter Resolute ou encore faire des excursions d’observation des animaux : belugas, narvals, ours polaires.

Site internet : http://www.yellowknife.ca/Page11.aspx