Les Smoking Hills se trouvent sur la côte est du Cap Bathurst dans les Territoires-du-Nord-Ouest, près de l’Océan Arctique, ainsi que près de certains lacs.

Les collines ont été nommées par l’explorateur John Franklin qui les découvrit en 1826. Elles contiennent une couche d’hydrocarbones qui brûlent depuis des siècles. Des zones actives de roches cuites par le feu ou « bocannes » apparaissent dans certaines couches de roches le long des falaises littorales et dans les régions de glissement de terrain.

L’oxydation de la pyrite ou de matière organique alimente la bocanne en combustible. Suite à l’échauffement des strates par l’oxydation, les gaz combustibles libérés peuvent brûler dans des zones restreintes et provoquer ainsi une fusion localisée des strates.

Les nuages de fumée ainsi générés ont un effet acidifiant sur les lacs. Même si le sol contient beaucoup de calcaire, l’effet protecteur du calcaire a complètement disparu.

La communauté la plus proche, Pautaluk, est à environ 105 km à l’est (65 miles). Elle doit son nom au charbon trouvé dans la région, Paulatuuq signifie “lieu où il y a du charbon “.

Lire aussi :