Les monts Torngat sont les plus hautes montagnes du Canada de l’Est. Elles se trouvent dans la pointe nord de la péninsule du Labrador et dans la péninsule d’Ungava au Québec.

Ces montagnes ont sept sommets d’une hauteur de 1500 mètres et plus, dont le mont D’Iberville ou le mont Caubvick de 1652 mètres, le sommet le plus haut du Québec et de la province de Terre-Neuve-et-Labrador, recouvert de glaciers permanents.

Le mont Caubvick ou D’Iberville possède un trio de crêtes qui peuvent être utilisées pour accéder au sommet. Ce sont les crêtes de Korak, de Minaret et de Terre-Neuve.

La crête la plus sûre est la crête Minaret. La crête Korak est la plus exposée et la plus dangereuse en raison de l’étroitesse du passage qui se réduit de temps à autre jusqu’à 15 ou 20 centimètres, alors, il faut beaucoup de courage pour la suivre.

Les deux noms de la montagne sont dus au fait que le sommet possède deux points ou promontoires séparés de quelques mètres, le point culminant de Caubvick se trouve au Labrador et D’Iberville est situé 30 centimètres plus bas, alors, la montagne est considérée comme le sommet le plus haut des deux provinces.

Le nom des monts Torngat provient du nom d’un Dieu inuit qui est le dieu du vent. En effet, c’est le siège du Dieu du vent, car ces montagnes sont presque toujours le lieu de tempêtes. En général, le meilleur moment pour visiter les montagnes est en Juillet et en Août.

Il n’existe pas de routes et le village le plus proche est le village de Nain qui se trouve à 400 kilomètres de la région.

Aujourd’hui, les monts Torngat constituent un vaste territoire de 22000 kilomètres carrés où des projets de création d’un parc national sont en cours. Ce parc abritera l’une des plus grandes meutes de caribous de la planète (on y compte plus de 300 000 caribous). On y croise aussi des aigles chauves, des aigles d’or, des loups, des ours noirs, des ours polaires et plusieurs espèces d’oiseaux.

Pour parcourir les Torngat, on prend la route de la Baie Saglak en direction du Fjord Navchak. Après 100 kilomètres de route en suivant le cours des rivières Steeker et Korok qui traversent de belles vallées, on arrive au cœur des montagnes.

Voir aussi :