Le Parc national des Pingualuit se trouve dans le Grand Nord québécois, au Nunavik, il s’étend sur  1134 km2. Il est situé dans le nord ouest de la région de la Baie James, dans une zone appartenant à la région administrative du Nord-du-Québec et au Nunavik. Ce lieu exceptionnel, situé au coeur de la toundra, favorise l’observation de son riche écosystème, à pied ou en skis.

L’attrait majeur du parc est un cratère occupé par un lac. Il résulte de l’impact d’une météorite d’environ 120 m de diamètre, il y a quelque 1,4 million d’années. Les Inuits l’appellent «Pingualuit», d’après le pluriel de «Pingualuk», en référence aux nombreuses petites collines évoquant des boutons éruptifs autour du cratère.

Le cratère a un diamètre d’environ 3,4 kilomètres et abrite un lac de 267 mètres de profondeur. Son eau est reconnue comme une des plus limpides au monde. Aux alentours du cratère des Pingualuit, le paysage est dépourvu d’arbres, ces grandes étendues du parc permettent l’observation de la nature et de la faune. La randonnée pédestre en été et le ski de randonnée en hiver y sont des activités à pratiquer.

Carte du Parc national des Pingualuit
Carte du Parc des Pingualuit, Copyright © Gilles Boutin

Un centre d’interprétation se trouve à Kangiqsujuaq. Les visiteurs pourront y découvrir le milieu naturel et la culture inuite. De plus, le parc national des Pingualuit offre aux amateurs d’aventures la possibilité d’explorer ces terres de légendes.

Le village de Kangiqsujuaq, à 88 kilomètres du cratère, est un endroit de départ parfait pour faire des excursions en direction du parc. Outre le cratère, on peut aussi visiter de nombreux lacs et la toundra environnante.

À seulement 15 km au sud-est du village de Kangiqsujuaq, le site de Qajartalik a été fouillé par les archéologues dans les années 1950. On y a trouvé de nombreux pétroglyphes ainsi que des vestiges d’habitations semi-souterraines construites il y a 800 ans. Un masque miniature en ivoire attesterait que Qajartalik était fréquenté il y a 2400 ans. La région aurait sans doute été habitée par le peuple de Dorset, les ancêtres des Inuits. Le site est ouvert l’été.

Parc national des Pingualuit
Parc national des Pingualuit, Copyright © Gilles Boutin

Le parc national des Pingualuit a été le premier parc national aménagé au Nunavik. Son ouverture officielle date de novembre 2007. Un autre parc national, le parc national Kuururjuaq est né ensuite, il se trouve dans la péninsule Québec-Labrador. Enfin, le parc national Tursujuq est projeté depuis les années 1990. Il sera situé près de la côte est de la baie d’Hudson, à côté d’Umiujaq.

- Parc
Le parc est ouvert toute l’année, cependant la période allant de mars à septembre offre des températures plus propices à la visite.

- Centre d’interprétation et d’accueil du parc national des Pingualuit
Du lundi au vendredi, de 9 h à 12 h et de 13 h à 17 h toute l’année.

Adresse :
Parc national des Pingualuit
C. P. 130
Kangiqsujuaq QC  J0M 1K0
Téléphone : 819 338 3282
Télécopieur : 819 338 3397
Courriel : info@nunavikparks.ca

Site Web : www.parcsnunavik.ca/fr/parcs/pingualuit/index.htm

Source des photographies :
Le Parc des Pingualuit, Copyright © Gilles Boutin - Association touristique du Nunavik

Lire aussi :

Voir aussi :

  • Les refuges près du cratère des Pingualuit, une vidéo de Gilles Boutin
  • En motoneige sur le plateau de l`Ungava, une vidéo de Gilles Boutin