La Tour de la Paix du Parlement canadien a été inaugurée à Ottawa en 1927 et depuis, ce bâtiment est le plus photographié au Canada, avec son drapeau flottant au-dessus de la capitale fédérale. Cette tour est devenue le symbole de la nation.

Au sein de la Tour de la Paix, on peut visiter la Chapelle du Souvenir, dédiée à la mémoire des Canadiens morts au combat ou en accomplissant leur service militaire.

La Chapelle du Souvenir mesure 8 mètres sur 9. Elle a été réalisée par John A. Pearson, architecte de Toronto qui l’a conçue comme un lieu qui devrait témoigner de l’histoire de la Grande guerre, de la bravoure des combattants et des sacrifices du peuple canadien.

La Chapelle du Souvenir a été érigée après la Première Guerre mondiale pour évoquer le sacrifice des nombreux Canadiens tombés en Europe entre 1914 et 1918. Au fil des ans, l’endroit a été aménagé pour inclure les noms des Canadiens qui ont perdu la vie au cours de la Deuxième Guerre mondiale, de la guerre de Corée et pendant divers autres conflits, en commençant par la guerre de 1884-1886 en Afrique, première participation du Canada à une guerre outre-mer.

L’autel du Souvenir a été édifié sur de grandes pierres provenant de Belgique. Autour de l’autel sont incrustées dix-sept plaques de laiton qui rappellent les plus grandes batailles, dont celles de Vimy, de la Somme, de Passchendaele et d’Ypres.

Les Sept Livres du Souvenir qui se trouvent dans la chapelle contiennent plus de cent dix mille noms de Canadiens tombés au combat. La lumière traverse les vitraux représentant des femmes et des hommes en armes. Au centre, les personnages de l’Assemblée du Souvenir se composent de saints et de guerriers qui montent la garde au dessus des noms des héros. D’autres vitraux représentent les accomplissements militaires du Canada, ainsi que l’espoir d’un avenir prospère et paisible.

Lire aussi :