St. Catharines, capitale culturelle de la région de Niagara, rassemble environ 140 mille habitants, mais si l’on ajoute la population des banlieues de la ville, on arrive à un total de près de 400 mille résidents. Il s’agit donc de la sixième ville de l’Ontario quant à sa population.

St. Catharines est située à environ 50 kilomètres au sud de Toronto, sur la péninsule du Niagara entre les lacs Érié et Ontario, à proximité de la frontière américaine.

Ce sont des Loyalistes américains qui s’établissent dans cette région vers le début des années 1780 pour y défricher les terres. On sait qu’en 1783 un dépôt de marchandises y a été construit, ainsi qu’un premier moulin en 1786.

Le nom de St. Catharines apparaît sur les cartes géographiques en 1808. Il semblerait que ce nom soit dû à Mme Catharine Hamilton, épouse de l’un des premiers colons de l’endroit, M. Robert Hamilton.

Entre 1824 et 1833, on creuse le premier canal Welland à l’est de l’agglomération. Une fois le canal mis en opérations, St. Catharines devient l’un des plus importants centres commerciaux de la région du Niagara. En 1845, la localité est constituée en ville.

Aujourd’hui, St. Catharines est une ville essentiellement touristique. Les amateurs de promenades à pied et en vélo, de sports nautiques, de ski de fond et d’escalade ne regretteront pas leur visite.

Outre ses magnifiques parcs et jardins, ses longues plages, ses écluses du canal Welland et ses musées, la ville est l’hôte de grands festivals, tels le Festival d’Art Folklorique (Folk Arts Festival) qui se tient chaque année en mai, le célèbre Festival du Vin du Niagara organisé en septembre, et quelques autres.

On trouve à St. Catharines des sites d’une grande valeur historique. On peut citer le complexe de Morningstar Mill, le phare du Port Dalhousie, l’édifice de l’Hôtel-de-Ville et le carrousel historique du Parc Lakeside, construit en 1898, qui est le plus ancien au Canada.

Notons que deux circuits pédestres sont proposés en été aux visiteurs de la ville. Une excursion de découverte du Canal est également proposée. Elle est consacrée à l’histoire de Merriton, une communauté historique qui fait partie de la ville actuelle de St. Catharines.

La ville est agrémentée d’un grand nombre de parcs: le parc Montebello; le sanctuaire d’oiseaux Happy Rolph’s (Happy Rolph’s Bird Sanctuary), qui rassemble des centaines d’espèces; l’arboretum Walker, où débute le sentier Walker, d’une longueur de 90 kilomètres; le sentier Bruce, le plus ancien et le plus long sentier du Canada et le parc Whitewater.

Parmi les centres d’enseignement de St. Catharines, on remarque l’Université Brock University, un des campus du Collège de Niagara, ainsi que le fameux Ridley College. Les deux premiers établissements proposent des formations en oenologie.

St. Catharines est le centre de la crosse canadienne, et ses équipes ont gagné de nombreux championnats canadiens et internationaux.

Deux grandes galeries d’art sont situées à St. Catharines.

D’abord, la galerie Rodman Hall, qui présente plus de 850 œuvres de styles, d’époques et de genres variés et qui appartient à l’Université Brock. Elle est affiliée à l’École d’art de l’Université Brock (School of Fine and Performing Arts).

Pour sa part, le Centre d’Artistes du Niagara (Niagara Artists’ Centre ou NAC) est une galerie publique qui présente principalement des artistes locaux.

Notons finalement que plus de 11% de la population de St. Catharines sont d’origine française.

Lire aussi :

Musée de St.Catharines à l’écluse 3