La péninsule de Bruce est un territoire d’une grande beauté, avec des forêts et des jardins fleuris, les eaux cristallines de la baie Géorgienne et du lac Huron, des cavernes sur le littoral, une faune très riche, une flore unique, bref, un paradis pour les visiteurs du sud de l’Ontario.

La péninsule, qui s’étend sur une centaine de kilomètres et qui sépare le lac Huron de la baie Géorgienne, fait partie des Réserves de la Biosphère de l’UNESCO. On y trouve, entre autre, l’Escarpement du Niagara avec ses falaises de 60 m de haut, des forêts de cèdres anciens, des marais qui comportent de nombreuses variétés d’orchidées, la zone de conservation maritime de Fathom Five où l’on peut apercevoir 22 épaves de vaisseaux qui reposent au milieu d’une eau particulièrement limpide, ainsi que la Flowerpot Island avec ses colonnes rocheuses aux formes étranges.

La péninsule de Bruce s’est formée il y a 400 millions d’années. Ces espaces furent occupés par des Amérindiens Saugeen Ojibway il y a plus de 7 mille ans. Ensuite, les premiers colons européens s’y installent vers le milieu du XIXe siècle après avoir acheté le territoire aux Autochtones. À partir des années 1920, les visiteurs y affluent en grand nombre, attirés par la beauté de ses paysages.

Au total, il y a sur la péninsule deux Parcs nationaux, huit parcs provinciaux et quatre parcs de la Fédération des naturalistes de l’Ontario.

On peut obtenir plus d’information sur les parcs de la péninsule en se rendant au centre des visiteurs du Parc national de la péninsule de Bruce.

Pour profiter pleinement de ses magnifiques paysages, on peut aussi louer des chalets et des cottages judicieusement situés dans les nombreuses baies et sur les côtes de la péninsule.

Voir aussi :