Cette jolie ville de l’Ontario, fondée en 1875, abrite 3000 habitants. D’élégantes maisons de brique, contruites entre 1877 et 1884, se succèdent le long de la rue principale. Durant la deuxième guerre mondiale, Clinton fut surnommée la “maison du radar”.Une antenne géante, à l’angle des rues Mary et King, rappelle l’époque où la ville abritait la première école technique de radar en Amérique du nord.

Le parc commémoratif Sloman abrite un autre souvenir, l’école itinérante. Celle-ci servit de 1926 aux années 1960 à diffuser l’instruction dans les petites localités isolées du nord de l’Ontario.

Il s’agissait d’un wagon du CN, un vrai wagon de chemin de fer, comportant une salle de classe et une chambre pour l’instituteur.

On la détachait du train et elle demeurait 4 jours dans la localité. Avant de repartir, l’instituteur distribuait des devoirs qu’ils recueillait au passage suivant.

En 1938, il y avait 7 voitures de ce type dans tout le nord de l’Ontario.

Fred Sloman (1894-1973) fut directeur de ce programme et enseigna jusqu’en 1965 dans un de ces wagons, où il habitait avec sa famille.

Clinton a fusionné récemment avec Goderich et Hullett pour former la municipalité de Central Huron.

Site Web de Clinton: www.centralhuron.com

Voir aussi :