Le village de Chalk River est situé dans la province de l’Ontario, à environ 180 kilomètres au Nord-Ouest d’Ottawa, dans la vallée du Haut Outaouais (Upper Ottawa).

Le village regroupe environ 800 résidents. Depuis 2000, Chalk River fait partie de la ville de Laurentian Hills.

La petite communauté est entourée de belles forêts, de collines verdoyantes et d’un grand nombre de petits lacs riches en poissons. La plupart des résidences sont de jolies maisons de famille, avec un petit nombre de condos. Il y a deux restaurants - Treetop et Roadhouse, une bibliothèque communautaire et la succursale locale de la Légion canadienne.

Une seule école primaire dessert Chalk River et les élèves de secondaire vont à l’école de la communauté voisine de Deep River.

En été, une piste cyclable qui traverse le village s’anime par la présence des cyclistes. En hiver, des motoneiges la parcourent. On trouve également un terrain de baseball qui sert l’hiver de patinoire.

La localité a été fondée vers la moitié du XIXe siècle. Son nom provient du nom de la rivière qui parcourt des zones calcaires. Avant 1883, on connaissait le village sous le nom de Coppsville, en l’honneur d’une famille qui y habitait.

Chalk River serait presque inaperçue si ce n’est que son histoire est reliée au développement nucléaire du Canada.

La toute première centrale électrique canadienne, ainsi que les Laboratoires de Chalk River (Chalk River Laboratories), anciennement, les Laboratoires Nucléaires de Chalk River (Chalk River Nuclear Laboratories ou CRNL), un centre de recherches nucléaires canadien sont localisés dans le village de Deep River situé tout près de Chalk River. Plusieurs chercheurs ont vécu à Chalk River et la zone de la centrale nucléaire apparteint au village.

Deux accidents nucléaires graves ont eu lieu dans la centrale de Chalk River. Le premier est survenu en 1952, le second, en 1958. Il n’y a pas eu de victimes lors des accidents, mais les dommages ont été considérables.

Lire aussi :

Laboratoires Chalk River