La station Georges-Vanier se trouve sur la ligne orange du métro de Montréal, entre les stations Lionel-Groulx et Lucien-L’Allier. Elle est située le long des voies surélevées de l’autoroute Ville-Marie, dans l’arrondissement du Sud-Ouest, à l’orée d’un quartier résidentiel proche du centre-ville appelé la Petite-Bourgogne.

La conception de la station Georges-Vanier fut confiée à l’architecte Pierre W. Major, dont c’est la seule création pour le métro de Montréal. Son inauguration eut lieu le 28 avril 1980.

Il s’agit de l’une des réalisations les plus intéressantes du réseau métropolitain. Grâce à ses formes géométriques simples et harmonieuses, à son éclairage discret mettant en valeur ses différents volumes et ses belles textures, mais aussi par l’emploi judicieux des matériaux et des couleurs, la station Georges-Vanier baigne dans une atmosphère intime et assez mystérieuse.

Station Georges Vanier
Station Georges Vanier - Copyright © PlanèteCastor

Cette réussite est due en partie à la juxtaposition de briques bleues foncées, grises et noires qui recouvrent les murs longeant les quais. Ce choix de tons subtils et relativement sombres était pourtant une initiative audacieuse, à une époque où les architectes et leurs collaborateurs se croyaient obligés d’employer des couleurs vives, voire criardes, pour tenter d’animer les espaces souterrains du métro.

Au centre de la station se dresse une colonne de près de 13 mètres de haut, dont l’aspect fonctionnel en tant que support de la voûte du plafond disparaît derrière l’intervention de l’artiste Michel Dernuet. Intitulée Un arbre dans le parc, cette oeuvre monumentale présente à son sommet un ensemble de branches de béton d’inégales longueurs, portant à leurs extrémités une multitude de fruits lumineux.

La station Georges-Vanier est l’une des moins fréqentées du réseau, ce qui s’explique notamment par le fait qu’il s’agit du seul arrêt du métro qui ne soit relié en surface à aucune ligne d’autobus. Cette situation permet donc généralement de profiter en toute quiétude de l’ambiance particulière que dégage ces lieux.

La station de métro et le boulevard adjacent furent baptisées en souvenir de Georges-Philias Vanier, né à Montréal en 1888 à proximité de la voie qui porte aujourd’hui son nom. Successivement avocat, militaire, diplomate puis gouverneur général du Canada, M. Vanier était le premier québécois francophone à occuper le poste de représentant de la reine pour l’ensemble du pays. Il exerça cette fonction de 1959 jusqu’à son décès, survenu le 5 mars 1967 à Ottawa.

Le quartier de la Petite-Bourgogne est depuis longtemps habité par une importante communauté noire, majoritairement anglophone, qui a vu naître en son sein quelques-uns des plus célèbres musiciens de jazz du Canada. Les pianistes Oscar Peterson (1925-2007) et Oliver Jones (né en 1934) ont fait leurs premiers pas, et leurs premières gammes, sur ce territoire.

Lire aussi :