Du 18 juin au 18 octobre 2010

Le Musée McCord propose comme chaque année une exposition gratuite en plein air sur l’avenue McGill College, entre le boulevard de Maisonneuve et l’avenue du Président Kennedy. Cette année, l’exposition D’après Notman, composée de 13 panneaux grand format, propose une comparaison entre des photographies anciennes et actuelles de Montréal.

On peut ainsi voir en parallèle 24 photographies prises au XIXe siècle par William MacFarlane Notman (1826-1891) et 24 autres réalisées par le photographe torontois d’origine polonaise Andrzej Maciejewski entre 1999 et 2001, avec un cadrage identique et prises à la même saison. Une affiche lenticulaire opère une habile synthèse entre ces deux moments, et en bougeant la tête, on peut voir apparaître et disparaître des bâtiments, pousser des arbres, ou encore voir se dissoudre les affiches publicitaires sur les murs et ainsi reconstituer le passage du temps.

D'après Notman
Inauguration du Centre universitaire des étudiants de l’Université McGill en 1906
photo: Arthur A.Gleason, Archives Notman

En outre, trois panneaux montrent une photographie ancienne du lieu exact où le visiteur se trouve, il peut donc observer, par exemple, ces messieurs en chapeaux haut de forme sortir du futur Musée McCord et comparer de visu avec la porte actuelle du Musée McCord.

Si l’exposition se regarde avec plaisir tel quel, on mentionnera pour les détenteurs de téléphones mobiles l’utilisation de la technologie QR, qui permet de recevoir des informations supplémentaires sur l’exposition en prenant la photographie d’un code situé sur chaque panneau. Des explications et des anecdotes historiques sont également disponibles sur le site internet du musée McCord.

D'après Notman
Vue depuis le Mont-Royal vers le sud en 1890 (à gauche) - photo du Studio Notman,
et en 2000 (à droite) - photo d’Andrzej Maciejewski

La carrière de William Notman fut très prospère puisqu’elle s’est étendue sur trente-cinq ans. Il a établi sept studios au Canada et dix-neuf dans le nord-est des États-Unis en incluant ses studios temporaires. Les photographies de William Notman constituent des archives de l’histoire canadienne, de ses habitants et de ses lieux.

En effet, dans les années 1850, Montréal foisonnait d’activités, prise dans l’expansion rapide de ses industries et de ses grands projets de construction et d’aménagement des canaux. Le chemin de fer aussi allait provoquer des changements spectaculaires. Arrivé à Montréal en 1856, Notman avait quitté son Écosse natale, après la faillite de son commerce de mercerie en gros. Il travailla à son arrivée chez Ogilvy, Lewis and Company, commerce de mercerie en gros. Il ouvrit son studio de photographie avant la fin de l’année 1856. Son talent de photographe était évident et le mena à un succès immédiat.

D'après Notman
Image lenticulaire montrant l’évolution de la ville entre 1890 et 2000

Entre 1854 et 1860, la Compagnie du Grand Tronc construisait le pont Victoria, traversant le fleuve Saint-Laurent entre Pointe-Saint-Charles et Saint-Lambert. Notman avait été chargé par James Hodges, l’ingénieur en chef du pont, de photographier toutes les étapes de la construction. Il avait commencé ce travail en mars 1858.

Il s’entoura d’autres artistes talentueux comme Henry Sandham, William Fraser, James Weston, Eugène L’Africain, C. W. Dennis et G. Horne Russell. Il élabora des nouveautés comme les grandes photographies composites, immenses portraits de groupe entièrement réalisés en studio qui feront la renommée de son studio. À partir de 1884, pour le compte du Canadien Pacifique, William McFarlane Notman voyagera dans l’Ouest et fixera sur la pellicule les splendeurs du pays.

Traces à suivre
Suivez le guide !

Pour suivre les traces de Notman, il suffit de suivre les empreintes au sol.

Photographies : Copyright © PlanèteCastor

Sites internet:

Lire aussi :