Le thé du Labrador (Ledum groenlandicum) est une plante utilisée depuis longtemps par les Amérindiens d’Amérique du Nord. Cet arbuste de taille moyenne (jusqu’à 1m) se trouve surtout dans la zone boréale ou arctique, particulièrement en terrain montagneux ou dans les tourbières. Elle aime un sol acide et humide, et est souvent entourée d’épinettes noires.

Les feuilles du thé du Labrador sont de forme allongée, très épaisses, avec le rebord enroulé vers le dessous, de couleur vert foncé sur le dessus. Sous les feuilles, on trouve un duvet de poils dont la couleur varie selon la saison. La plante déploie au printemps de petites fleurs blanches de forme étoilée regroupées en boule.

Thé du Labrador
Thé du Labrador

Les Amérindiens en buvaient en infusion afin de soigner certains problèmes respiratoires, digestifs, rénaux, hépatiques, ainsi que le scorbut, le rhumatisme ou les maux de tête. En usage externe, elle a souvent été utilisée pour laver les plaies, contre les piqûres d’insectes, contre les poux et autres parasites. Son huile essentielle a permis de guérir l’encéphalite de la taïga, une maladie infectieuse transmise par les moustiques.

Ayant de légères propriétés stupéfiantes, son usage a été indiqué contre la coqueluche, la dysenterie, des troubles urinaires, pour faciliter l’accouchement.

Outre des effets sédatifs, le thé du Labrador est recommandé pour traiter les désordres digestifs (diarrhée, indigestion). Elle assiste le système immunitaire et aide les dysfonctionnements de la thyroïde.

Durant la dépression des années trente, le thé de Chine est devenu rare, aussi la consommation de thé du Labrador s’est-elle développée. Pratiquement toutes les nations amérindiennes du Canada, de l’Alaska et des États-Unis l’ont consommé sous forme de thé, ils en mâchaient jadis aussi les feuilles et s’en servaient pour aromatiser la viande.

Il faut prendre garde lors de la cueillette à ne pas ramasser accidentellement une autre plante : le kalmia toxique.

Photographie : Thé du Labrador, Copyright © PlanèteCastor

Lire aussi :