L’orignal (Alces Americana en latin, moose en anglais), qui est l’élan d’Amérique, est le plus grand représentant de la famille des cervidés. Les mâles les plus imposants peuvent peser jusqu’à 700 kilos, pour une taille au garrot qui dépasse souvent les deux mètres.Ils arborent un grand panache aux bois palmés qui s’étend horizontalement sur près de deux mètres et qui peut atteindre à lui seul de 60 à 80 kilos. Les bois poussent dès le mois d’avril et les mâles les utilisent pour se battre pendant la saison du rut en automne.

La maman orignal porte ses petits pendant deux cent quarante jours et les nouveaux-nés, qui sont souvent des jumeaux, voient le jour à la fin du mois de mai ou début juin.

orignal en pleine activité

Copyright © PlanèteCastor

L’orignal a un pelage sombre et de longues pattes en forme d’échasses qui s’avèrent très utiles pour marcher dans la neige. Les orignaux ont une bosse sur le dos et un museau allongé caractéristique, avec une lèvre supérieure pendante. Ils possèdent de grandes oreilles et un fanon, ou repli de peau, sous la gorge.

Au Canada, outre les horribles moustiques, les principaux prédateurs de l’orignal sont les loups, les ours et les hommes (bipédus crétinus). Toutefois, l’orignal est un redoutable combattant et il n’hésitera pas à charger pour défendre sa tranquilité…ou ses petits.

A l’heure actuelle, on estime que le Canada compte entre 500 000 et un million d’orignaux.

Présent dans toutes les provinces du pays (il a été introduit par l’homme sur l’île de Terre-Neuve au début des années 1900), l’orignal aime les pentes boisées et rocheuses des chaînes de montagnes de l’Ouest, mais on le rencontre surtout dans les forêts marécageuses où il trouve sa nourriture constituée essentiellement de plantes aquatiques. L’orignal supporte très bien le froid mais il souffre de la chaleur et, quand vient la saison des moustiques, il peut passer des heures dans l’eau où il se sent très à l’aise, étant capable de nager sur des dizaines de kilomètres.

Un orignal adulte mange quotidiennement de 15 à 20 kilogrammes de rameaux, de feuilles et de plantes. Il peut plonger à 5 mètres ou plus pour chercher des nénuphars et d’autres plantes aquatiques au fond d’un étang. En hiver, le régime des animaux se compose surtout de rameaux de sapin baumier, de peuplier, de cornouiller stolonifère, de bouleau, de saule et d’érable.

Durant la saison hivernale, l’orignal est affaibli par le manque de nourriture et devient plus vulnérable aux prédateurs et aux maladies. Dans son milieu naturel, l’âge moyen de ce cervidé varie entre 5 et 6 ans. Mais certains individus peuvent atteindre 15 ans.

Au Canada, la chasse à l’orignal apporte des retombées économiques évaluées à plus de 500 millions de dollars par année. Cependant, l’orignal représente aussi un attrait majeur pour les visiteurs des parcs et autres espaces sauvages.

photographie : Orignal en pleine activité, Copyright © PlanèteCastor