La mouche noire est un petit insecte appartenant à l’ordre des Diptères, de la famille des Simuliides. Les mouches noires sont un véritable fléau pour le bétail et indisposent fréquemment les humains.

En général, la longueur du corps d’une mouche noire ne dépasse pas 5 mm.

Les femelles de la mouche noire ont des pièces buccales piqueuses munies de stylets dentés. C’est avec ces stylets qu’elles entaillent la peau de leurs victimes. Les mâles sont (comme chez les humains) plutôt stupides mais inoffensifs, ils ne piquent pas. Ce sont les femelles qui se nourrissent de sang, tandis que les mâles, aux estomacs plus délicats, consomment du nectar de fleurs.

Soulignons cependant que les femelles ne sont pas dépendantes du sang pour leur survie. Elles s’alimentent également de nectar, comme les mâles. C’est pour leur progéniture qu’elles se procurent du sang. La femelle prend un repas sanguin avant chaque ponte afin d’obtenir les nutriments nécessaires à la prochaine production d’œufs. C’est émouvant.

La tête de la mouche noire est munie de deux gros yeux à facettes qui couvrent presque toute la surface de sa tête. Chez la femelle, les yeux sont séparés l’un de l’autre et les facettes sont toutes de la même taille. Chez le mâle, les yeux se rejoignent et les facettes de la partie supérieure de l’œil sont plus grosses que celles du bas. Donc, si une mouche vous approche, regardez-la avec attention dans les yeux. Si c’est un mâle, pas de problèmes, offrez-lui des fleurs et tout ira bien.

Une fois posée sur sa proie, la femelle la mord. Elle étire la peau de la victime avec son labre (lèvre supérieure) puis elle la coupe avec ses mandibules. Son hypopharynx perce la chair et y injecte de la salive. Le liquide contient un anticoagulant qui rend le sang plus liquide. D’autres pièces buccales pénètrent profondément dans le derme pour servir d’ancrage et maintenir la tête de la mouche dans la peau. Le prélèvement de sang dure entre trois et quinze minutes (parfois plus). Les insectes mordent plutôt une partie spécifique du corps de l’hôte, telle que le ventre, les oreilles, les pattes ou les jambes, etc.

Au total, on compte plus de 1250 espèces de mouches noires dans le monde, dont pas moins de 110 espèces au Canada. Remarquons que certaines espèces de mouches noires sont jaunes, brunes ou oranges.

Les mouches noires habitent sur l’ensemble du territoire du Canada, principalement dans les régions humides, le long des rivières et des lacs. On les trouve également dans les régions arctiques, mais elles sont particulièrement abondantes dans les forêts du Nord canadien. La larve de la mouche noire vit dans l’eau courante, où elle collecte de la nourriture en filtrant l’eau avec ses peignes céphaliques (antennes modifiées).

La longévité des mouches noires est d’environ trois semaines. Chaque femelle pond en milieu aquatique de 150 à 600 oeufs et les larves se développent rapidement. Selon la température de l’eau et l’abondance de nourriture, la période de développement peut atteindre de 3 à 14 jours. Les mouches adultes remontent à la surface dans une bulle d’air créée pendant l’émergence.

Au Canada, les mouches noires causent beaucoup de tracas aux habitants à 2 et 4 pattes. Par exemple, en 1971, dans la région de la rivière Athabasca, dans le nord de l’Alberta, les mouches noires ont causé chez le bétail des pertes de poids pouvant aller jusqu’à 45 kg par animal. En outre, près de mille vaches ont été tuées par la Simulium arcticum, une mouche noire dont la salive contient une toxine qui provoque un choc anaphylactique pouvant entraîner la mort de l’animal.

En Saskatchewan, 1100 bestiaux ont été tués par cette espèce entre 1944 et 1947.

Les travailleurs forestiers du nord de la Colombie-Britannique, du Québec et de plusieurs autres provinces sont régulièrement attaqués par les mouches noires. Dans leurs contrats de travail, ils exigent souvent que l’on effectue le contrôle des mouches noires sur les sites de travail. Si ces dernières ne sont pas syndiquées, elles seront chassées, voire exterminées.

Cependant, les mouches noires, autant sous la forme de larves qu’à l’âge adulte, font partie de plusieurs chaînes alimentaires. Elles constituent une bonne source de nourriture pour certains prédateurs, tant en milieu aquatique que terrestre. Dans l’eau, les larves des mouches noires sont appréciées par le zooplancton, les insectes et les poissons (saumons et truites). Les adultes sont mangés par des insectes, des batraciens, des oiseaux, des chauves-souris et quelques autres animaux gastronomes.

De plus, grâce à leur nombre, les minuscules mouches noires transfèrent une importante quantité de matière organique (biomasse) des milieux aquatiques aux milieux terrestres.

Lire aussi :