La grenouille est un amphibien qui appartient à l’ordre des anoures. Les grenouilles sont regroupées en plus de 20 familles.Ses pattes postérieures sont plus longues que ses pattes antérieures et sous sa peau se trouvent des glandes à mucus et à venin. On compte environ 4 mille espèces vivantes de grenouilles et on les trouve sur tous les continents, à l’exception de l’Antarctique. Certaines grenouilles de grande taille et à pattes plus courtes sont appellées crapauds (ils sont membres de la famille des bufonidés).

La grenouille pond des oeufs qui se transforment en larves. Ces larves nagent librement (on les appelle têtards ou queues de poêlon). Le têtard subit au stade adulte une métamorphose qui comprend plusieurs changements morphologiques et physiologiques. En effet, il perd sa queue et ses branchies puis il développe des pattes et des poumons.

Au Canada, on dénombre une vingtaine d’espèces de grenouilles (le nombre d’espèces varie selon les méthodes de classification). En raison du climat canadien, que les mauvaises langues qualifient parfois de rigoureux, elles vivent pour la plupart dans le sud du pays. On distingue différentes zones d’habitat de grenouilles canadiennes, qui ne se mélangent pas avec n’importe quel batracien d’origine douteuse.

Par exemple, dans les montagnes de la Colombie-Britannique habitent la rainette du Pacifique et la grenouille-à-queue, tandis que la grenouille à pattes rouges est confinée sur la côte de cette province. La grenouille mouchetée réside aux pieds des massifs de la Colombie-Britannique et de l’Alberta.

Au nord-ouest du Canada, dans le territoire du Yukon, on trouve une grenouille exceptionnelle qui s’est habituée au climat du Grand Nord. On l’a même vu au-delà du cercle polaire. Il s’agit de la grenouille des bois qui occupe également de vastes espaces dans les vallées fluviales du nord canadien, d’une côte à l’autre du pays. Mais c’est au Yukon qu’elle est la plus répandue.

La plus grosse grenouille du Canada est le ouaouaron.

Auparavant, Terre-Neuve était la seule province canadienne qui n’avait pas de grenouilles. Mais, afin de remédier à cette fâcheuse situation, on y a introduit la grenouille verte, la grenouille des bois, la grenouille léopard, le crapaud et la rainette faux-grillon.

Au Canada, le groupe Declining Amphibian Population Task Force a des représentants régionaux et provinciaux qui surveillent activement les mœurs, la psychologie et les déplacements des grenouilles. Ce groupe publie le bulletin Froglog (en anglais).