La tête du caribou apparaît sur la pièce canadienne de 25 cents, et le nom de cet animal de la famille des Cervidés apparaît régulièrement dans les récits encyclopédiques sur le pays. Le nom du caribou viendrait du mot micmac “xalibu” qui signifie “animal avec des pattes”.

Les mâles adultes pèsent entre 112 et 320 kilogrammes, et les femelles entre 90 et 140 kilogrammes. La taille des spécimens adultes varie de 1,2 mètre à 1,6 mètre, pour une longueur qui va de 1,8 à 2,4 mètres.

Le lichen de la toundra constitue la nourriture principale des caribous, mais ils se nourrissent aussi de feuilles, d’herbes, de champignons et d’autres plantes. Selon certains scientifiques, on ne peut relier directement la disparition par le feu du lichen de la toundra à la disparition des caribous. En effet, ces animaux peuvent fuir rapidement vers des zones qui n’ont pas été incendiées.

L’ennemi le plus impitoyable pour le caribou est le loup. Les meutes de loups s’attaquent parfois à des troupeaux relativement petits et les éliminent complètement. Pour faire face à ce danger, les caribous se rassemblent en immenses troupeaux et migrent au besoin vers des régions plus fréquentables.

Les femelles donnent naissance à un seul bébé qui pèse de 5 à 9 kilogrammes. Le petit peut suivre sa mère une heure après son arrivée dans ce monde cruel et impitoyable.

Tous les caribous mâles ont des bois palmés, ainsi que les femelles du “caribou des bois” (mais les bois des femelles sont plus petits). Les mâles se servent de leur ramure pour se battre au cours de la saison de reproduction, soit en octobre. En hiver, les caribous mâles perdent leur bois. Les femelles, plus soigneuses ou moins étourdies, conservent leur bois jusqu’à la fin du mois de mai.

Au Canada, on trouve quatre espèce de caribous:

  • le Caribou de Peary (Rangifer tarandus pearyi),
  • le Caribou de la toundra (Rangifer tarandus caribou),
  • le Caribou des bois ou caribou de Grant (Rangifer tarandus granti),
  • le Caribou de la rivière Mackenzie (Rangifer tarandus groenlandicus).
  • Une cinquième sous-espèce s’est éteinte dans les années 1930. Elle habitait les îles Dawson (les îles de Queen Charlotte) et s’appelait Rangifer tarandus dawsoni.

On estime qu’avant la colonisation européenne, sur le territoire de l’actuel Canada et de l’Alaska, vivaient environ 5 millions de caribous.

Aujourd’hui, le caribou a disparu des provinces du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse, de la plupart des régions de l’Ontario et d’une grande partie de la Colombie-Britannique.

Sur les îles arctiques canadiennes, le nombre des caribous de Peary a baissé de façon spectaculaire dans les années 1980. En outre, le changement des conditions climatiques mène à la réduction du nombre de caribous sur l’ensemble du territoire.

Les caribous canadiens sont aussi victimes du ver des méninges, un parasite (également très répandu en ville dans les milieux universitaires) qui est transmis par le cerf de Virginie.

Lire aussi :