Le village d’Inwood se trouve au Manitoba. Aujourd’hui, la communauté regroupe 200 personnes, dont la plupart sont des fermiers et des retraités qui ont choisi la municipalité comme lieu de retraite.

Historiquement, la ville a été formée par plusieurs groupes ethniques, dont des Ukrainiens et des Polonais, ainsi que des ressortissants de la Suède, de l’Allemagne, de la France et de Norvège.

Les premiers colons y viennent vers le début du XXe siècle avec l’arrivée du chemin de fer CPR qui relie Stonewall et Teulon en 1898, en passant par le futur site d’Inwood. La ville est constituée officiellement en 1912. Son nom honore la famille des premiers colons de la localité. Selon une version peu crédible mais répandue, la voie ferrée entrait dans les bois et c’est pourquoi la ville a été baptisée Inwood (”dans la forêt”).

Inwood se démarque par un phénomène insolite: ces lieux sont l’habitat de milliers de serpents qui habitent un peu partout, même dans les maisons des résidents qui se sont déjà habitués à ce voisinage peu commun. En mai de chaque année, quand la saison des amours commence, on voit des serpents sur les routes, dans les restaurants et on peut même en trouver dans son lit. La saison des serpents dure jusqu’en octobre. Ici, c’est la règle de vérifier ses chaussures avant des les mettre ou d’ouvrir une armoire avec attention pour éviter un serpent.

Une sculpture de 5 mètres de hauteur, représentant deux serpents est installée dans le centre-ville d’Inwood.

On trouve à Inwood un hôtel, un restaurant et plusieurs autres services destinés aux touristes désireux de jouer les Adam et Ève au jardin d’Éden. Pour les résidents, toutefois, les reptiles sont devenus une nuisance. Ils sont las de voir tomber des serpents dans leur baignoire au moment de prendre un bain ou d’avoir à chasser de la cuisine à chaque instant ces invités indésirables.

À Inwood, il existe un club de golf. En hiver, quand les serpents dorment, le club sportif d’Inwood offre des activités d’hiver comme le hockey et la motoneige.