Histoire

Les francophones y constituent moins de 2% de la population. Tout comme pour le Manitoba et la Saskatchewan, le peuplement franco-albertain est le résultat de l’initiative de missionnaires catholiques. Un premier groupe s’installe autour d'Edmonton en 1891 avec l’abbé Jean-Baptiste Morin, puis un nouveau groupe s’installe au nord-est du premier et finalement, après la première guerre mondiale, des colons vont profiter des domaines gratuits le long de la vallée de la Rivière de la paix. 

Il y a eu trois îlots de peuplement en Alberta :
1) autour d’Edmonton au centre de la province : Legal, Morinville, Beaumont, Saint-Albert
2) au centre-est : Plamondon, Lac-la-Biche, Saint-Paul, Bonnyville, Grand Centre
3) au nord-ouest dans la région de Rivière-la-Paix : Donnelly, McLennan, Falher, Guy, Saint-Isidore, Girouxville

On trouve des francophones dans les villes de Calgary et Banff également. Edmonton a ceci de particulier qu’elle dispose d’un quartier francophone Bonnie Doon. Bonnie Doon accueille la plus forte concentration francophone de la région. Cette dernière y forme plus de 10% de la population locale. La Faculté St Jean a joué un rôle de pôle de développement. La Cité francophone également, car elle abrite de nombreux organismes et associations francophones ainsi que des commerces dont une librairie. 

Espace linguistique des Franco-Albertains

En 2006, la communauté franco-albertaine comptait 66 995 membres dont le français était la première langue officielle parlée. Les francophones sont plus nombreux à Calgary et Edmonton : plus de la moitié de la population franco-albertaine vit dans ces villes et leurs environs. Il s’en trouve aussi d’importantes concentrations à Rivière-la-Paix, Bonnyville, Saint Paul, Plamondon et Lac La Biche. Les francophones sont aussi en majorité dans la région de Falher.

La plus grande concentration de Franco-Albertains se trouve dans les deux grandes régions métropolitaines d'Edmonton et de Calgary. Trois municipalités albertaines sont officiellement bilingues : Beaumont (15 km au sud-est d'Edmonton), Legal (35 km au nord d'Edmonton) et Falher (420 km au nord-ouest d'Edmonton).

On peut distinguer trois courants migratoires : l’arrivée des Métis, puis une immigration de francophones du Québec et de Nouvelle-Angleterre, et finalement, des Européens arrivés entre la fin du 19e s et la 2e guerre mondiale. Le francais d’Alberta ressemble donc en grande partie au français québécois.

Le français était la première langue européenne parlée sur les territoires qui devinrent l’Alberta en 1905. Cette présence française est donc ancrée en Alberta depuis plus de 200 ans.

Caractéristiques du français de l’Alberta :
Chapitre 7 Aperçu de la langue française en Alberta (Canada) Douglas C. Walker

Les variétés de français des trois provinces de l’Ouest canadien (Manitoba, Saskatchewan et Alberta) sont encore à ce jour relativement peu étudiées par rapport aux parlers d’Acadie, du Québec ou de l’Ontario. Une équipe de l'Université Saint-Boniface effectue des recherches pour les décrire.

On peut remarquer dans le lexique, la grande productivité du suffixe –age :
Campage = faire du camping
Cannage = mettre en conserve
Voyageage = faire la navette

Il y a beaucoup de vocabulaire emprunté à l’anglais dans le domaine agricole notamment : Bulk station, landmark, struts, crate, ditch, aphids, saskatoons, grainerie (entrepot à céréales), combine (moissonneuse-batteuse). Ainsi, «ça doit être bon à combiner ça» signifie ça doit être bon à récolter avec une moissonneuse-batteuse.

Comme en français acadien, on remarque la présence des marqueurs conversationnels empruntés :
And, but, so, then,like, yeah, par exemple «Je travaille avec mon Dad and on va camping».

On note également «Oh» au sens de «ben», par exemple : «On est allé, oh plusieurs fois dans l’est».

Ressources en français

Voici une liste de sites Web d’organismes francophones en Alberta :
Association canadienne-française de l’Alberta (ACFA)
RAFA – Regroupement artistique francophone de l’Alberta
Communauté internationale en Alberta

Presse : Le Franco

festivals francophones

Fête franco-albertaine en juillet à Saint-Albert

Autres événements

Lire aussi

Portrait de la communauté francophone en Alberta