Toronto Zombie Walk - TZW

La santé est au coeur des préoccupations de tous aussi la Marche des Zombies annuelle est-elle en train de devenir un rite urbain obligé pour tout zombie qui se respecte.

On voit donc de plus en plus de morts-vivants grimés et costumés se réunir dans les villes du monde pour un pèlerinage annuel et se déplacer en meute avec la démarche lascive de Michael Jackson dans Thriller.

La première Marche des zombies à Toronto a eu lieu en octobre 2003. Cet événement, organisé par Thea Munster, une fan de film d’horreurs avait seulement 6 participants à l’époque.

Au fil des années, l’événement est devenu une manifestation annuelle et s’est répandu à travers le monde entier. À Toronto, la dernière marche qui a eu lieu en 2009 a attiré environ 5000 participants. On peut assister à des marches de zombies à New York, à Vancouver, à Melbourne, à Moscou et dans de nombreuses autres villes. Paris a connu en 2008 sa première marche des zombies.

La marche invite tous ceux qui le souhaitent à sortir habillé en mort-vivant pour une promenade en ville avant la fête d’Halloween. Toute la famille peut participer, on y rencontre aussi bien des enfants-zombies que des grands-pères zombies avec des costumes souvent très originaux qui montrent un grand souci du détail.

Couple de zombie
Couple zombie - Copyright © Dash Revery

Le public non déguisé vient aussi en grand nombre pour voir, photographier et filmer l’événement qui selon Eye Magazine est un des événements les plus photographiés à Toronto.

Toronto est devenue la capitale nord américaine des zombies, en effet, plusieurs films cultes sur la question zombie y ont été tournés :

- George A.Romero, le réalisateur du film culte La nuit des morts-vivants (1968), a tourné plusieurs films de zombies à Toronto: Land of the Dead (2005), Diary of the Dead (2008), Survival of the Dead (2009).
- Des films de la série Resident Evil, Resident Evil : Apocalypse (2004) d’Alexander Witt, Resident Evil : Afterlife (2010) de Paul W.S. Anderson ont également pour décor Toronto.

Chaque année, l’itinéraire de la marche est différent. La marche de 2009 a commencé à Trinity Bellwoods Park et s’est terminée au coin de Bloor et Bathurst, près du Cinéma Bloor où un film de zombie était programmé. La marche a duré 3 heures et a compté 5000 participants.

Sur le site de la Marche des zombies, vous trouverez le Code de conduite officiel du parfait zombie:

- respectez la propriété d’autrui. Mangez des cerveaux oui, mais ne laissez pas de viscères derrière vous.
- ne traînez pas sur la route et préférez le trottoir pour ramper et grogner à volonté.
- n’empiétez pas sur l’espace “vital” des autres zombies.
- vous êtes responsable de votre propre dépouille.
- amusez-vous et ricanez !

Clown zombie
Clown zombie - Copyright © Dash Revery

Pour la marche 2010, la date proposée est celle du samedi 23 octobre. L’itinéraire envisagé commencera à Trinity Bellwoods Park pour finir à Christie Pits Park (voir le site de la Marche pour plus de détails).

Vous trouverez de nombreuses informations zombifiantes sur le site Internet de la Marche des zombies, dont des conseils pour bien se préparer et des liens utiles,par exemple vers le festival du film de Toronto After Dark. À propos de film, mentionnons d’ailleurs le film Hysterical, réalisé par Chris Bearde en 1983 et co-écrit avec Bill, Mark et Brett Hudson. Ce film de zombies est une savoureuse parodie avec des clins d’oeil dégoulinants à des classiques comme La nuit des morts-vivants, Shining, L’exorciste, Fog, Les aventuriers de l’arche perdue, etc.

Bébé zombie
Jeune zombie - Copyright © Dash Revery

Le communiqué de presse de la Marche nous apprend que les histoires de zombies proviennent du vaudou issu des cultures afro-caribéennes. Dans le culte vaudou, on disait qu’un individu pouvait être contrôlé par un puissant sorcier pour effectuer des tâches contre sa volonté. La définition du zombie est donc double, la créature apparaît dans la culture populaire comme étant soit un être humain sans intelligence ni volonté propre, soit un cadavre réanimé.

D’ailleurs, si on se penche sur l’étymologie du mot, plusieurs origines linguistiques possibles incluent cette idée:
- jumbie, un terme utilisé à Trinidad pour “fantôme”
- nzambie, terme congolais “esprit d’une personne morte”
- nzambi, terme kimbundu “dieu”
(source: Communiqué du Toronto Zombie Walk)
- sombra, terme espagnol “ombre, fantôme” repris par le créole de Louisiane
(source: Online etymology dictionary)

Selon le dictionnaire Merriam Webster, le mot est entrée dans la langue anglaise vers 1871 et il dériverait du créole de Louisiane mentionné ci-dessus ou encore du créole haïtien zonbi qui trouve son origine dans les langues bantu. Zombi est aussi un autre nom du dieu serpent Damballah Wedo dans les régions du Bénin, du Congo et du Niger.

Toujours selon ce communiqué, plusieurs scientifiques se sont penchés sur la question zombie, comme Wade Davis, un ethnobotaniste d’Harvard. Ce dernier a avancé l’hypothèse qu’un mélange de deux substances entrées dans le sang par une blessure: la tetrodoxine (un poison présent chez certains poissons de la famille des tétraodontidés), et le datura (un végétal toxique), pouvaient induire un état de transe favorisant le contrôle de la volonté par un autre individu.

Cette hypothèse a toutefois été remise en cause ultérieurement par le neurologue Terence Hines. Le psychiatre écossais R.D.Laing a, pour sa part, mis en évidence un lien entre le contexte culturel des individus et certaines maladies mentales comme la schizophrénie, qui pourrait expliquer certains cas de “zombifications”.

Bref, les zombies gardent leur mystère, mais on peut dire qu’ils reviennent de loin.

De nombreuses marches ont lieu au Canada et à travers le monde:

  • en Alberta: Calgary, Edmonton
  • en Colombie-Britannique: Prince George, Vancouver, Victoria
  • en Nouvelle-Écosse: Halifax
  • dans les Territoires du Nord-Ouest : Yellowknife
  • en Ontario: Belleville, Brantford, Hamilton, Kingston, London, Ottawa, St. Catherines, Thunder Bay, Waterloo, Windsor
  • en Saskatchewan: Regina, Saskatoon

Ailleurs dans le monde: aux États-Unis, en Australie, au Brésil, en Chine, en Angleterre, en France, en Suède, en Russie, etc.

Source des photographies : Copyright © Dash Revery

Site internet de la Marche des zombies de Toronto :
www.torontozombiewalk.ca

Lire aussi: