Les 13, 14 et 15 mai 2011
  Escales imaginaires : les genres en mouvance

Invité d’honneur : Joël Champetier
Auteurs invités : Daniel Sernine, Natasha Beaulieu, Frédérick Durand, Dominic Bellavance et plusieurs autres…

Depuis 1979, le congrès Boréal accueille les amateurs, les connaisseurs et les créateurs du fantastique, de la fantasy et de la science-fiction. Le public peut y rencontrer des auteurs professionnels ou de la relève, ainsi que des éditeurs et des directeurs littéraires passionnés par les genres de l’imaginaire.

C’est la fréquentation des divers genres littéraires de l’imaginaire, leur hybridation et leurs permutations, qui retiendront l’attention cette année. De plus, la notion de genres sera aussi considérée dans la déclinaison de ses différentes formes, entre autres la prose, la poésie, la bande dessinée, le cinéma, le théâtre… Cet étonnant voyage en terres étrangères permettra de tracer une cartographie de l’imaginaire, de ses hauts-lieux, de ses itinéraires incontournables et de ses sentiers moins fréquentés.

Tables rondes – Rencontres et discussions – Concours d’écriture sur place – Lectures publiques – Salle d’exposition – Bandes-annonces de films – Vente de livres – Séances de signatures- Remise des Prix Aurora/Boréal

Congrès Boréal 2011

Voici un extrait du programme qui vous attend au Congrès Boréal :

Quand le fantastique se mêle à l'érotisme
Ce n'est sans doute pas un hasard si le genre fantastique fricote souvent avec l'érotisme. Pourquoi cette fusion entre les deux genres? Et qu'est-ce qui caractérise les oeuvres de fantastique érotique? Des amants de l'hybridation de ces genres se dévoilent.

Fantastiques alibis
Parfois, le polar se mêle aux littératures de l'imaginaire, donnant naissance à des oeuvres singulières. Que dire des enquêteurs qui emploient des méthodes métaphysiques pour résoudre des crimes? De l'usage des médiums, par exemple, afin de retracer des meurtriers? Où situer les thrillers fantastiques, les enquêtes surnaturelles qui échappent aux règles conventionnelles du polar?

L'attrait du noir et de l'insolite
Dans son ouvrage De l'inconvénient d'être né, le philosophe Emil Cioran prétend qu'une utilisation abusive de l'insolite dans la littérature devient vite lassante du fait qu' "il n'est pas d'art vrai sans une forte dose de banalité". Pourtant, de nombreux écrits à la tonalité excentrique sont devenus des incontournables dans l'histoire de la littérature. Il n'y a qu'à songer à la verve burlesque d'un Lautréamont, ou encore aux récits noirs de Radcliffe ou de Poe pour s'apercevoir qu'un certain attrait retient les gens face à ces littératures de l'imaginaire où l'étrange prend une place considérable. En quoi la fiction à caractère sombre et insolite peut-elle séduire les lecteurs? Quel intérêt pousse l'écrivain à exploiter des éléments noirs et surréalistes à travers ses écrits?

Fantômes, vampires, zombies… peut-on échapper aux stéréotypes?
Ces dernières années, les monstres traditionnels ont indéniablement la cote auprès du public. Pourquoi cet engouement, comment s'exprime-t-il? Et de quelles manières, comme auteur, est-il préférable de l'aborder? Faut-il chercher à tout prix à réinventer le mythe ou plutôt se cantonner dans ses frontières prédéfinies? Est-ce que tout a été écrit sur le sujet? Quelques auteurs, qui fréquentent de près les monstres "classiques" ou refusent catégoriquement de le faire, vous éclairent sur le sujet.

Arts visuels et genres de l'imaginaire
Des illustrateurs et artistes professionnels viennent nous entretenir de leur manière d'aborder les genres de l'imaginaire à travers leur art. Comment perçoivent-ils spécifiquement l'imaginaire, quelles sont leurs inspirations et leurs techniques? Et qu'en est-il de la SFFQ et de l'interdisciplinarité: quels liens est-il possible de tisser entre les différents arts?

L'édition pour les nuls
C'est bien connu, il n'est pas toujours facile de faire éditer son premier livre. Mais plusieurs méprises commises par de jeunes auteurs viennent souvent d'une méconnaissance du milieu de l'édition. Qu'en est-il en réalité? Que doit-on attendre d'un directeur littéraire et d'un éditeur? Auteurs, éditeurs, et directeurs littéraires se confient.

La représentation de la science dans les comics américains
De la kryptonite aux effets miraculeux de la radiation ou des rayonnements cosmiques, les comics américains ont souvent utilisé la (pseudo)science comme moteur narratif, sans nécessairement se soucier des critères de cohérence ou de vraisemblance. Sur ce point, les histoires des années 40, 50 et 60 ont-elles bien vieillies, par rapport à leurs équivalents littéraires et cinématographiques de la même époque? La production actuelle utilise-t-elle une approche différente dans sa représentation de la science?

Pour les tarifs d’inscription et le programme complet, consultez le site Web du Congrès Boréal.

Adresse :
Hôtel Espresso & Centre de Conférence
1005, rue Guy (près du coin Guy et René-Lévesque) Montréal, QC, H3H 2K4
Métro : stations Lucien-L’Allier ou Guy-Concordia.

Lire aussi :