Le Blanket Toss est une forme de trampoline inuit, on peut traduire littéralement par « saut sur couverture », la forme inuite est nalukataq.

Vingt à trente personnes tiennent une couverture en peau de morse ou de phoques, sur laquelle rebondissent à tour de rôle des sauteurs.

Le gagnant est celui qui rebondit le plus haut. Ces peaux ont l’élasticité nécessaire pour résister à l’atterrissage du sauteur.

À l’origine, on pense que cette technique aurait permis aux chasseurs de l’Arctique de repérer les baleines au large. Certains sauteurs peuvent atteindre jusqu’à dix mètres de haut.

De nos jours, cette forme de trampoline se pratique dans tous les festivals inuit ainsi que lors des World Eskimo Indian Olympics.

À Inuvik, dans les Territoires du Nord-Ouest, Michaelle Jean a sauté jusqu’à 4 mètres de hauteur, en avril 2008, lors de sa tournée arctique.

Ce jeu est souvent pratiqué lors des festivals et des célébrations Inuit. Certaines variantes du jeu existent, par exemple, dans l’une d’entre elle, le sauteur doit lancer des cadeaux à la foule quand il est dans les airs sans perdre pour autant son équilibre.

Lire aussi :