Photographies et extraits sonores innus à la Grande Bibliothèque

Tirées des collections du Centre d’archives de la Côte-Nord et du Musée amérindien de Mashteuiatsh, les photographies de l’exposition Matshinanu-Nomades dévoilent le lien étroit existant entre un groupe nomade et son environnement ainsi que le lien entre les activités de ce groupe et sa langue.

Aujourd’hui, les Innus sont environ 15 000 dans une douzaine de villages. Parmi ces villages, dix sont situés dans le Nord-Est québécois: Mashteuiatsh (Pointe-Bleue), Essipit (Tadoussac), Betsiamites (Bersimis), Uashat (Sept-Îles), Mani-Utenam (près de l’embouchure de la rivière Moisie), Ekuanitshit (Mingan), Nutashkuan (Natashquan), Unaman-shipit (La Romaine), Pakua-shipit (Saint-Augustin), Matimekush-Lac John (Schefferville) et deux se trouvent sur la côte du Labrador : Sheshatshit (North West River) et Utshimassit (Davis Inlet). La langue innue appartient à la famille algonquienne, une des familles les mieux représentées autant par le nombre de langues qui la composent que par l’étendue géographique couverte.

Matshinanu - Nomades
Photographie de l’affiche de l’exposition

Dans cette exposition à la mise en scène soignée, les photographies présentées sont caractérisées par l’action, elles permettent ainsi de partager les activités qui rythment une vie nomade: le dépeçage d’un loup marin, la préparation de truites fumées, une famille allant au marché en canot, etc. Plusieurs d’entre elles proviennent du fonds Alexis Joveneau. Ce dernier était un missionnaire catholique de l’ordre des Oblats de Marie-Immaculée qui fut le curé des Indiens Innus de La Romaine (Unaman-shipit), sur la Basse-Côte-Nord du Québec. Il a écrit plusieurs ouvrages sur la culture des Innus de La Romaine.

C’est aussi et surtout la poésie qui contribue à faire de cette exposition un témoignage vivant du quotidien du peuple innu. La réalisatrice et écrivaine Joséphine Bacon a en effet composé un texte qui donne une véritable dynamique filmique à chaque image.

Réalisation d'une pagaie
Copyright © BAnQ

Des troncs de bouleaux, disposés le long de l’allée des photographies, complètent cette scénographie, en symbolisant des bâtons à messages innus. Ces bâtons, explique Joséphine Bacon dans l’avant-propos de son livre Tshissinuashitakana/Bâtons à message, sont des points de repères visuels et porteurs de sens que l’on dispose au bord du chemin pour indiquer aux autres l’état de sa situation. Ainsi, avec deux morceaux de bois en épinette blanche, l’un penché très près du sol en appui contre un autre placé verticalement, on peut faire savoir qu’on souffre de famine, l’orientation du bâton indiquant la direction prise par le groupe. On trouve un usage similaire des inuksuiit chez les Inuits.

Cette exposition ravira tous vos sens, d’abord l’odorat, avec l’odeur du bois, puis la vue, avec la présentation de photographies en grand format dans des vitrines rétroéclairées qui permettent de plonger au sens propre dans le cadre des photos. Et enfin, l’ouïe, avec les postes d’écoute diffusant des textes récités en innu et en français par Joséphine Bacon. On peut de ce côté regretter que des casques n’aient pas été installés au lieu de téléphones, en effet, l’oreille découverte perçoit hélas les “gling-gling” incessants des ascenseurs, ce qui empêche une immersion qui aurait pu être plus complète dans le monde innu.

Couture
Copyright © BAnQ

Joséphine Bacon est innue de Betsiamites et vit à Montréal. Elle a réalisé des films documentaires comme Mishtikuashisht-Le Petit Grand Européen:Johan Beetz, ainsi que plusieurs documentaires de la série Innu Assi portant sur les douze communautés innues. Elle a fait paraître son premier livre de poésie Tshissinuashitakana/Bâtons à message en 2009.

Des visites-conférences de l’exposition en compagnie de Joséphine Bacon auront lieu le jeudi 7 octobre 2010 et le jeudi 7 avril 2011 à 19 h. Le point de rendez-vous se trouve à la salle M.450 de la Grande Bibliothèque. Pour plus de détails sur ces visites, consultez le site de la BAnQ.

Eukuan (traduction : «Voilà»)

Matshinanu - Nomades
Du 25 mai 2010 au 25 septembre 2011
Grande Bibliothèque, 475, boulevard De Maisonneuve Est
Section Arts et littérature, niveau 1
Vitrines, niveaux 1 à 4

Lire aussi :