Un inuksuk désigne un amas de pierres, érigé par les Inuits. La forme plurielle est inuksuiit. Les inuksuiit peuvent prendre différentes formes et ont des usages variés :

  • point de repère pour guider les voyageurs
  • indiquer un lieu sacré
  • aider à chasser le caribou
  • marquer l’emplacement de nourriture
  • rendre hommage à un défunt

Ainsi, on peut voir ces monuments comme une forme de communication de survie, le sens d’un inuksuk pourrait être «il y a des poissons dans ce lac», ou encore «vous êtes sur un chemin/près d’une voie navigable», selon son contexte d’implantation.

Inuksuk
Inuksuk, Copyright © Gilles Boutin

Parfois une des pierres d’un inuksuk peut indiquer la direction d’une voie navigable ou un chemin. Un inuksuk trouvé près d’un lac signifiera qu’on va trouver du poisson dans le lac à égale distance entre la figure rocheuse et la ligne de rivage.

De la bruyère de l’Arctique est parfois placée autour des pierres et symbolise des cheveux. Le rôle des inuksuiit, à l’instar d’épouvantails, est d’effrayer les caribous pour les faire fuir en direction d’une embuscade tendue par les chasseurs.

Inuksuk
Inuksuk, Copyright © Gilles Boutin

Partout dans le monde, des peuples ont érigé des repères similaires, les cairns en Europe en sont un autre exemple. Un inuksuk peut être de petite ou grande taille, fait d’une ou de plusieurs pierres empilées les unes sur les autres. Il est interdit de les détruire dans la tradition inuite. Certains sont vieux de plus de mille ans.

Inuksuk est un terme inuktitut formé du morphème inuk (être humain) et -suk (substitut, agissant à la place de), dont le sens pourrait être traduit par «qui peut agir comme un humain».

Les inuksuiit en forme d’humains, qui ont des bras et des jambes, sont nommés inunnguaq et sont plus récents. On pense qu’ils seraient apparu après l’arrivée des européens, au XIXe siècle.

Inuksuk
Inuksuk, Copyright © Gilles Boutin

Depuis quelques années, l’inuksuk est devenu un symbole. Il a été choisi pour figurer sur le drapeau du Nunavut en 1999, un inuksuk est également représenté depuis 2005 sur le drapeau du Nunatsiavut, une région du Labrador majoritairement habitée par des Inuits.

Ilanaaq est le nom qui a été donné au symbole des Jeux Olympiques 2010 de Vancouver.

C’est aussi une représentation symbolisée d’un inunnguaq qui a été dessinée par les artistes Elena Rivera MacGregor et Gonzalo Alatorre du Rivera Design Group.

L’inuksuk est ainsi devenu un symbole de fraternité et de solidarité.

Source : Inuksuit: Silent Messenger of the Arctic, Norman Hallendy, University of Washington Press, 2000.

Source des photographies :
Inuksuiit du Nunavik, Copyright © Gilles Boutin - Association touristique du Nunavik

Lire aussi :