À faire et à voir dans les six grandes villes canadiennes 

TORONTO, ONTARIO
Ville d’affaires, la plus grande et la plus multiculturelle du Canada, Toronto est également la plus maline (maintenant que c’est dit, courons tous aux abris!). Allez-y pour ses festivals – Caribana, Festival international du film de Toronto, le défilé de la fierté gaie Pride Parade et la fête littéraire du Centre Harbourfront –, mais également pour visiter le magnifique Musée des beaux-arts de l’Ontario, faire la tournée des restaurants, flâner dans des quartiers à saveur ethnique (italien, portugais, grec) et au fil des étals du marché Kensington. Côte à côte, on trouve le yin et le yang de l’architecture : la Tour CN et le Centre Rogers (anciennement le Skydome). La ville abrite les seules équipes canadiennes de la MLB (ligue de baseball majeure américaine) et de la NBA (association nationale américaine de basket-ball). Courez dans le High Park, dégustez un café java chez JetFuel Coffee, achetez une baguette chez Bonjour Brioche (rue Queen Est) ou une pizza chez Terroni. Chinez dans la rue Queen Ouest, à pied ou en tramway.
www.ontariotravel.net/

MONTRÉAL, QUÉBEC
Moteur du Québec en matière de style, Montréal est la ville la plus cosmopolite et la plus européenne du pays. Ici, le français est la langue d’usage. Allez-y pour la culture sous toutes ses formes (cinéma, danse, musique, littérature, poésie), la cuisine et la vitalité politique. Sans compter qu’à Montréal, il est facile et agréable de circuler à vélo. Filez vers le Musée des Beaux-Arts de Montréal, foulez le campus de l’Université McGill, explorez le quartier historique du Vieux-Montréal. L’été venu, arrêtez-vous manger une
bouchée sur la terrasse du Club Chasse et Pêche, dans le jardin du Château Ramezay. Au cours de la chaude saison, ratissez le boul. Saint-Laurent et, l’année durant, le Mont-Royal, au sommet duquel se dresse une grande croix lumineuse, véritable icône visuelle de la ville. Le legs le plus précieux d’Expo 67? Habitat 67! Et des Jeux olympiques d’été de 1976? Le Stade olympique! Rayon gourmandises, la ville est reconnue pour ses bagels (essayez ceux de St-Viateur Bagel) et ses poutines tout simplement hallucinantes (celles de La Banquise valent assurément le détour); les carnivores ne peuvent passer dans la métropole sans s’arrêter chez Schwartz, afin d’y déguster un de ses célébrissimes sandwichs de viande fumée. On peut assister à la messe du dimanche matin dans l’impressionnante basilique de l’Oratoire Saint-Joseph, si ce n’est que pour entendre les voix angéliques des Petits chanteurs du Mont-Royal. Parmi les incontournables de l’été, mentionnons le Festival international de Jazz de Montréal et le Festival Juste pour rire. Allez encourager les Canadiens de Montréal (équipe de hockey de la LNH) au Centre Bell, surtout si les Maple Leafs de Toronto sont en ville!
www.bonjourquebec.com

VANCOUVER, COLOMBIE-BRITANNIQUE
On pourrait aisément la qualifier de jeune au look branché. Explorez la ville phare de la Colombie-Britannique, où les montagnes plongent dans l’océan et tissent une fabuleuse toile de fond. On y vient pour découvrir son style de vie décontracté, ses restaurants, sa philosophie d’écodensité, son quartier chinois, ses écrivains et ses festivals de film. La plupart des activités incontournables ont un lien certain avec la mer : déguster des sushis, chez Tojo; se promener le long de la promenade du parc Stanley, puis visiter l’Aquarium de Vancouver et faire un saut de puce en Aquabus jusqu’au marché de l’île Granville. Une autre possibilité, plus sportive : une randonnée musclée sur le sentier Grind du mont Grouse que l’on redescendra, épuisé, à bord du téléphérique Skyride. Il y a les boutiques de la rue Robson, certes, mais également celles de la 4e Avenue, dans le quartier de Kitsilano et de la Commercial Drive, à l’est de la ville, histoire de sentir le pouls unique de Vancouver. Assistez à une partie des Canucks (équipe de hockey) à la Place GM. Puis tournez-vous vers l’est et chuchotez Namaste, tout de lululemon vêtu, bien entendu!
www.hellobc.com

OTTAWA, ONTARIO
La capitale nationale est l’une des villes canadiennes les plus agréables à découvrir à pied. Allez-y pour l’architecture : les édifices du Parlement, le Musée des beaux-arts du Canada et le Musée canadien des civilisations, notamment. En mettant le pied dans ce dernier musée, vous venez de traverser la frontière du Québec, alors continuez jusqu’au parc de la Gatineau (en hiver, vous pouvez y faire du ski de fond et en été, nager dans le lac Meech). Tout au long de la saison estivale, les randonneurs, les cyclistes et les joggers se donnent rendez-vous autour du canal Rideau; l’hiver venu, les patineurs y pratiquent leur double axel! Réchauffez-vous en dégustant une queue de castor, gourmandise typique de la région, approuvée par Barak Obama en personne! (Un goûter moins connu, mais tout aussi incontournable : le gâteau au rhum Screech de Terre-Neuve servi au café du Centre national des arts.) Pour la vue, l’ouïe et l’odorat : les tulipes au bord du lac Dow pendant le Festival canadien des tulipes, les notes virevoltantes du festival d’été Bluesfest et le pain frais du marché By.
www.ontariotravel.net

CALGARY, ALBERTA
À la fois dynamique, décontractée et politiquement active, Calgary, la ville la plus importante des Prairies canadiennes, est également la plus américaine de toutes (genre de Dallas du Nord). Porte d’accès des Rocheuses, Calgary n’a pas un hiver aussi froid que celui d’Edmonton, grâce à l’effet du chinook, un vent chaud qui offre un répit occasionnel. Ne ratez pas les classiques parmi les classiques, réputés dans le monde entier : le Stampede de Calgary et le Musée Glenbow. Le legs le plus célèbre des Jeux olympiques d’hiver de 1988 : le Parc Olympique Canada (essayez le bobsleigh). Tournée culinaire éclair : petit déjeuner à l’Avenue Diner, dans l’avenue Stephen Avenue Walk, pause café chez Phil & Sebastian Coffee, dans le marché Calgary Farmers’ Market, où l’on s’arrêtera pour le repas du midi, et souper au River Café. L’été venu, tous les chemins mènent sur les rives de la rivière Elbow. Suivez son cours en faisant une balade depuis le parc Lindsay, à l’est, ou profitez de ses eaux grâce aux diverses activités qui y sont offertes.
www.travelalberta.com

EDMONTON, ALBERTA
On ne sera pas surpris d’apprendre que la (grande) ville nord-américaine la plus septentrionale abrite un célèbre attrait intérieur : l’incroyable West Edmonton Mall. On a déjà pu admirer, dans ce centre commercial doublé d’une aire de divertissement, une flotte de sous-marins plus imposante que celle de la Marine canadienne! L’été venu, la capitale de l’Alberta bat au rythme d’un éventail de festivals exceptionnels : l’Edmonton International Fringe Theatre Festival, le plus important festival de théâtre du Canada, l’Edmonton Folk Music Festival et le Capital EX (anciennement les Klondike Days). Une visite au tout nouveau Musée des beaux-arts de l’Alberta s’impose. L’atout le plus irrésistible de la ville : la vallée de la rivière Saskatchewan Nord, zébrée de sentiers de vélo et de randonnée. La rue qu’il faut arpenter impérativement : l’avenue Whyte. Puisque vous êtes dans le quartier Old Strathcona, profitez-en pour flâner sur le campus de l’Université de l’Alberta, acheter un livre chez Greenwoods’ et vous offrir un bifteck chez Vons. L’activité hivernale la plus exquise : le patinage au parc William Hawrelak. Edmonton entretient une rivalité fraternelle avec sa grande sœur Calgary, légèrement plus importante et nettement plus conservatrice. Rendez-vous à Rexall Place pour assister à un match entre les Oilers (Edmonton) et les Flames (Calgary). Et surtout, ne qualifiez pas Edmonton de « carrefour des sables bitumineux » (bien que…)!
www.travelalberta.com

Par Bruce Grierson 19 avril 2010

Avec la permission de la Commission canadienne du Tourisme