Le peuple autochtone Tseshaht vit sur la côte ouest de l’Île-de-Vancouver, en Colombie-Britannique. Les Tseshahts sont une des 14 nations qui forment le Conseil tribal de Nuu-chah-nulth.

Le mot Tseshaht signifie “le peuple”, tandis que le nom du groupe des peuples “Nuu-chah-nulth” veut dire “ceux qui vivent dans les montagnes et près de la mer”.

À l’origine, les Tseshahts possédaient de vastes terres le long de la pointe d’Alberni et de la ville de Port Alberni. Ils habitaient aussi sur Benson Island, dans l’archipel des Broken Islands.

Les Tseshahts étaient des chasseurs de baleine et des pêcheurs. Ils ont conçu une structure complexe qui permettait de gérer la pêche dans la rivière Somas et dans divers plans d’eau de la région.

Ce système, appelé Tupaati, était unique parmi les tribus autochtones de l’oeust du Canada. Il s’agissait d’une combinaison de privilèges hériditaires et de permissions d’usage sur tout ce qui avait de la valeur pour les membres de la communauté.

Au cours du XIXe siècle, le peuple a été décimé par de nombreuses épidémies et par l’alcool, ce qui a entraîné la perte de grands territoires. Cependant, on a pu constater au XXe siècle une certaine amélioration de la situation.

Aujourd’hui, les Tseshahts forment une communauté dans la Vallée d’Alberni, où une réserve a été créée. La réserve de Tseshaht First Nation rassemble plus de 900 résidents. Ils sont toujours d’habiles pêcheurs, mais la communauté possède aussi des intérêts dans l’industrie forestière.