Le peuple des Kutenay, dont le nom s’orthographie parfois Kootenay, vécurent dans les plaines de Tobacco, région frontalière qui couvre de vastes zones de la Colombie-Britannique, de l’Alberta et de l’État américain du Montana.

Une tribu de la nation Kutenay, les Nids de Corbeau (Crowsnest), vivait cependant plus à l’est, sur des territoires connus aujourd’hui sous le nom de Crowsnest Pass.

Selon l’avis des chercheurs, leur langue et leur culture se distinguaient de celles des autres Premières Nations de l’ouest canadien et américain.

Les Kutenay étaient pricipalement des chasseurs, mais ils pratiquaient également la pêche et l’agriculture. Pour chasser le bison, qui n’existait pas à l’ouest des Rocheuses, les Kutenay et leurs familles traversaient trois fois par an les montagnes vers les Lacs Waterton. Pendant des mois ils chassaient, préparaient et séchaient la viande de bison et la transportaient dans leurs villages à l’ouest des montagnes. En hiver, certains chasseurs traversaient les sommets en utilisant des raquettes.

La nation des Pieds Noirs partageait les territoires habités par les Kutenay. Les deux nations vivaient alors en harmonie. La situation change dramatiquement en 1725, avec l’introduction des chevaux dans la région.

Les Kutenay sont les premiers à faire la connaissance de ces animaux et à les utiliser pour la chasse. De cette façon, leur domaine de chasse s’étend considérablement et la nation des Pieds Noirs se sent menacée par leurs voisins de toujours. Les Pieds Noirs font à leur tour l’acquisition de chevaux.

De plus, ils achètent des fusils… Les Kutenay ne sont alors armés que de flèches et de lances. Le résultat de la guerre qui éclate est facile à prédire. Les Kutenay se voient obligés de quitter leur zone d’habitat traditionnel et se retirent vers les plaines de l’est. Ils vivent désormais dans des zones limitées du sud de la Colombie-Britannique, dans le nord de l’Idaho et dans le nord-ouest du Montana.

Puis les épidémies déciment la nation. La tribu des Nids de Corbeau est pratiquement anéantie par les maladies. Les Kutenay disparaissent vers la fin du XIXe siècle.

Voir aussi :