Port Alice, un village de 800 habitants, se trouve dans le nord de l’île-de-Vancouver, au pied de superbes collines. Port Alice est né en 1917, quand on y ouvre une usine de pâtes et papiers, la Neucel Specialty Cellulose, qui existe toujours et qui emploie des centaines de résidents du village et des communautés environnantes.

Notons que le village est nommé en l’honneur de Mme Alice Whalen, membre de la famille Whalen, première propriétaire de l’usine.

Toutefois, Port Alice n’est pas né à l’endroit qu’il occupe aujourd’hui. En effet, la localité a été déplacée d’environ 5 kilomètres au nord de son ancien emplacement en 1965.

On retrouve à Port Alice les commerces et établissements habituels d’une petite ville, tels que des dépanneurs, une banque, une station service, de petites entreprises de location, une bibliothèque, un magasin de cadeaux et souvenirs, un hôtel, un gîte et quelques restaurants, ainsi que deux églises, un hôpital et un cimetière.

Mais le village vit aujourd’hui une seconde vie grâce au tourisme, ainsi qu’aux retraités qui s’y établissent pour profiter du climat, des paysages, de l’océan, ou du terrain de golf de 9 trous.

Une rampe de lancement de bateaux de plaisance a été installée à Port Alice, ainsi qu’un club privé de yachting, le Port Alice Yacht Club.

En outre, deux beaux lacs offrent de multiples opportunités aux nageurs et aux pêcheurs. On peut camper au Link River Regional Camping près de Marble River ainsi qu’à Spruce Bay près du Lac Victoria.

Depuis 1996, Port Alice possède une promenade panoramique accessible aux fauteuils roulants, construite au bord de l’océan avec l’aide de la Société de l’Ostéoporose du Canada. La promenade longe les plages de la crique Neroutsos, et se termine par une belle aire de pique-nique.

Fait curieux: l’église anglicane St. Paul’s, construite en 1927, est la seule église au monde située au milieu d’un terrain de golf.

Pour se rendre à Port Alice, il faut emprunter l’Autoroute 30.