Le Parc provincial Robson Bight, situé à l’ouest de Sayward, en face du détroit de Johnstone sur l’île-de-Vancouver, est une destination idéale pour les amateurs de nature sauvage et pour les amoureux des baleines. En fait, ce sont des orques, des baleines meurtrières qui aiment venir se frotter contre les roches du détroit de Johnstone. Elles sont aussi attirées par le saumon qui vient dans ces parages vers la fin du mois de juin pour frayer.

Il ne faut pas confondre le parc de Robson Bight et la Réserve écologique du même nom, qui fut créée en 1982 pour protéger les baleines. Cette réserve se trouve à 15 kilomètres au sud de la ville de Telegraph Cove et à 40 kilomètres de Port McNeill. L’accès de la réserve est interdit aux visiteurs, mais elle n’occupe qu’un kilomètre du littoral, même si sa superficie totale est de 5460 hectares, constitués essentiellement d’espaces marins.

Le camping est permis dans le parc (mais pas dans la réserve! Les contrevenants sont d’ailleurs jetés aux orques affamés, ce qui offre une occasion unique, dans tous les sens du terme, d’observer de près ces charmants animaux). Outre les baleines, on peut voir des ours et bien d’autres mammifères terrestres qui vivent dans le parc.

Pour observer les baleines, on peut prendre de petites embarcations ou des kayaks au village de Sayward ou à Telegraph Cove.