Le parc provincial du lac Nimpkish (Nimpkish Lake Provincial Park) est situé à environ 30 kilomètres au sud de la ville de Port McNeill sur les rives du lac Nimpkish, long de 22 kilomètres. Ce parc a été créé afin de préserver une vaste forêt de pruches du Canada du ravin Tlakwa Creek et de protéger l’habitat du poisson. Cette forêt possède une haute valeur écologique. D’ailleurs, on y voit des cèdres rouges et jaunes et des pins Douglas et Amabilis entre autres.

Le parc du lac Nimpkish couvre un territoire de 3 950 hectares de terres fermes. Il occupe une partie du territoire traditionnel des amérindiens ‘Namgis. Notons que le territoire du lac Nimpkish ne fait pas partie du territoire géré par le parc.

Le parc est un territoire sauvage, sans aucune aire de détente aménagée, mais c’est cela ce qui attire les amateurs de la nature qui peuvent emprunter des sentiers non balisés et non entretenus. Le camping est permis, aussi le site de camping et de repos du lac (Nimpkish Lake Recreation site) et le camp Kinman sont deux sites qui sont bien entretenus. Les deux aires de camping possèdent des tables et des toilettes. On peut faire des feux dans les sites aménagés à cette fin.

En hiver, on peut faire du ski de fonds dans le parc. D’ailleurs, le Mont Tlakwa et la crête Karmutzen sont de bons endroits pour pratiquer le ski de montagne, mais aucun service de remontée des pentes n’existe.

En ce qui concerne la faune, le cerf à queue noire est l’animal le plus fréquent, alors, on a toutes les chances de nouer des liens d’amitié avec ce cervidé en toute saison. Un secteur du parc est ouvert à la chasse, ailleurs les animaux domestiques doivent être tenus en laisse. L’ours noir visite de temps à autre le territoire du parc, mais ce n’est pas son habitat de prédilection.

L’autoroute 19 passe tout près du parc du lac Nimpkish, et si on s’arrête en face du parc, on sera émerveillé par la vue de la crête Karmutzen qui ceinture le lac Nimpkish. Depuis l’autoroute, une courte route de gravier mène au parc.