Le parc provincial du Lac Kalamalka, d’une superficie totale de 978 hectares, constitue un excellent exemple de la faune et de la flore de la zone nord de la Vallée de l’Okanagan.

La végétation du parc est représentée par des pins Ponderosa et des pins Douglas, ainsi que par des douzaines d’espèces de fleurs sauvages. Au total, on y  dénombre environ 440 espèces de plantes sylvestres.

Le parc du Lac Kalamalka est également un bel exemple de nature sauvage, car il est conservé en général dans son état naturel. Des sentiers mènent pourtant vers des plages aménagées au bord des lacs, et on peut les emprunter en été ou en hiver. Au total, le parc compte plus de 10 kilomètres de sentiers.

On peut également pratiquer le vélo dans le parc et certains sentiers sont aménagés pour les promenades à cheval.

Le parc abrite une faune très riche dont des douzaines d’espèces d’oiseaux et de reptiles. Aussi faut-il faire attention aux serpents à sonnettes en vadrouille et il est recommandé de porter des bottes. Cependant, les serpents n’attaquent que lorsqu’ils sont menacés. Il est donc conseillé d’être aimable et de garder le sourire en cas de rencontre inopinée.

Le Parc du Lac Kalamalka peut être rejoint par l’Autoroute 97, à 10 kilomètres au sud de la ville de Vernon.

Voir aussi :