La ville de Lake Cowichan, située sur la rive est du lac Cowichan, le long de la rivière du même nom, a près de 3 mille habitants. Les paysages y sont spectaculaires. La ville est entourée de belles forêts, dont le parc provincial Gordon Bay et la forêt sauvage de Carmanah-Walbarn.

Cet endroit était fréquenté par les Amérindiens pendant les saisons de chasse, mais il n’y avait pas de population permanente car ils préféraient habiter sur le littoral de l’île-de-Vancouver.

Les premiers blancs y viennent en 1857. Il s’agit d’une expédition dirigée par M. Pemberton, qui fait l’arpentage et dresse les cartes de la région. En 1884, une autre expédition, celle de William Forrest et James Tolmie, parcourt ces lieux. En constatant la beauté du lac Cowichan, M. Forrest propose à William Smythe, premier ministre de la Colombie-Britannique, de construire une route pavée qui mènerait vers cette région. Le premier ministre accède à la demande à condition qu’un premier groupe de 10 ou 12 colons s’y établisse. En 1885, pas moins d’une vingtaine de colons y viennent, on ouvre donc la route et la ville de Lake Cowichan est fondée.

Lake Cowichan possède tous les services que peut offrir une petite et jolie ville. Les visiteurs peuvent avoir accès au réseau internet au centre de Bell Tower, situé dans le Parc Saywell. Le parc abrite aussi le Musée de Station Kaatza, musée historique de la région de la Vallée et du lac Cowichan.

On peut se baigner dans la rivière Cowichan, dont les plages se trouvent dans le parc Kinsmen, pratiquer les sports nautiques, la pêche et l’équitation.

Les murs de plusieurs maisons et édifices de la ville sont décorés par l’artiste locale Michaela Davidson.

Lake Cowichan possède un grand nombre de gîtes et d’hôtels agréables, tels que les Waterfront Patio Suites, le Cowichan River Wilderness Lodge, la Lake Cowichan Guest House, le Cowichan Lake RV Resort, le Honeymoon Bay Retreat et quelques autres.

Lake Cowichan est jumelée avec la ville d’Ohtaki, dans l’île d’Hokkaido, au Japon.