Les tornades peuvent causer des dégâts majeurs et entraîner parfois la mort de ceux qui se trouvent au mauvais endroit au mauvais moment.

Bien que ces phénomènes se déroulent généralement plus au sud, on a retenu deux cas particulièrement impressionnants dans l’histoire récente du Canada.

Le premier cas se passe en 1912, lorsqu’une tornade s’abat sur Regina, capitale de la Saskatchewan, causant la mort de 28 personnes.

Parmi plusieurs faits curieux qui se sont passés au plus fort de la tempête, un homme qui prenait son bain a été enlevé par les vents pour atterrir, toujours installé dans sa baignoire pleine d’eau, sur le toit de l’hôtel Wascana, situé au centre-ville de Regina.

Le second cas a eu lieu à Milton, dans la province de l’Ontario, en 1923. Les vaches, avisées par leur instinct et par la grande sagesse des ruminants, se sont réfugiées dans les forêts, mais les humains n’ont pas compris à temps la raison de ce comportement.

La tempête frappe brusquement. Des maisons et des ponts sont détruits, des arbres sont arrachés et des débris de toutes sortes volent dans les airs.

Une jeune femme du nom d’Eliza Harrison se trouvait dans la cour de sa maison pour mettre du linge à sécher. Sa mère, qui se trouvait près du portail, a vu tout à coup Eliza et tout le linge s’envoler et disparaître, soulevés par la tornade.Eliza parcourt ainsi environ 1 kilomètre avant d’atterrir dans un champ. Elle ne souffre d’aucune blessure. Pendant longtemps, on a appelé Eliza Harrison “la pionnière de la navigation aérienne en Amérique”.

Lire aussi :

Tornade de Regina