La légende du Hollandais Volant a traversé les siècles. Un vaisseau mystérieux apparaît aux marins en détresse, tel un symbole de naufrage inévitable, et ce sur l’ensemble des océans de la planète.

Peu de gens savent pourtant que c’est au Canada, dans le détroit de Northumberland, que le Hollandais Volant a été vu le plus souvent.

Le détroit de Northumberland sépare les provinces continentales de la Nouvelle-Écosse et du Nouveau-Brunswick, ainsi que celle de l’Île-du-Prince-Édouard.

Des dizaines de marins et de pêcheurs confirment avoir aperçu le vaisseau fantôme à l’horizon, couvert parfois de flammes et se soulevant au-dessus des vagues. Le phénomène dure parfois pendant des heures et il est observé par de nombreux témoins.

Ce vaisseau en flammes est décrit comme un voilier ancien à deux ou trois mâts, avec des voiles étendues. À chaque tentative pour s’approcher du navire, celui-ci disparaît sans laisser de traces. Selon certains témoignages, plusieurs marins ne sont jamais revenus après avoir essayé de rejoindre le Hollandais…

Ce bateau est souvent cité dans les contes et légendes de la Nouvelle-Écosse et de l’Île-du-Prince-Édouard. Cependant, il ne s’agit pas que de contes. En effet, dans le détroit de Northumberland, on observe régulièrement des brouillards lumineux qui ont l’apparence d’une boule ou d’une masse blanche, et qui font parfois penser à des formes de vaisseaux. La nature de cette manifestation est peu connue. Il y a différentes théories selon lesquelles ces lumières seraient dues à une réaction électrique et à la composition des roches du détroit.

Le même phénomène est observé dans la Baie de Fundy, au Nouveau-Brunswick, où il a donné naissance à d’autres légendes.