Johnny Miles est le plus célèbre coureur de marathon de Nouvelle-Écosse.

Il est né le 20 octobre 1905 à Halifax, en Grande-Bretagne, mais sa famille déménage à North Sydney, sur l’île du Cap-Breton, en 1906. C’est pourquoi on l’appelle Le Grand Cap-Breton.

Dès l’âge de 11 ans, quand son père part pour la guerre en Europe, Johnny travaille dans les mines du Cap-Breton.

Il débute sa carrière de coureur en 1922, à l’âge de 17 ans. En 1925, il est champion du Canada sur la distance de 5 milles. En 1926, Johnny prend part au Marathon de Boston.

Cette année-là, les deux favoris de la course sont Clarence DeMar et Albin Stenroos, les deux coureurs de marathon les plus célèbres de cette époque. Le jeune mineur de Nouvelle-Écosse cause pourtant la surprise en remportant la victoire et il devient rapidement une légende vivante au Canada.

Il était tellement célèbre qu’on dit jusqu’à nos jours à une personne trop fière: «Pour qui c’est t’y qu’tu t’prends ? Johnny Miles?» («Who do you think you are ? Johnny Miles?»). Des chansons lui sont dédiées et des rues sont nommées en son honneur.

Johnny Miles gagne le marathon de Boston pour la deuxième fois en 1929.

Il est membre de l’équipe olympique canadienne en 1928 et en 1932, où il ne remporte pourtant pas de médaille. Par contre, il gagne la médaille de bronze aux Jeux de l’Empire Britannique en 1930.

Au cours des années suivantes, Johnny Miles participe activement à la vie sociale de son pays en travaillant avec des enfants et en encourageant la pratique du sport à travers le Canada.

En 1969, Johnny Miles est élu au Panthéon des Sports canadiens (Canada’s Sports Hall of Fame). En 1983, on lui décerne l’Ordre du Canada, la plus importante décoration du pays. Il meurt le 14 juin 2003, dans la ville d’Hamilton, en Ontario, à l’âge de 98 ans.

Aujourd’hui, la ville de New Glasgow, en Nouvelle-Écosse, honore la mémoire de ce grand athlète canadien par le biais du Marathon Johnny Miles.

Voir aussi :