Gertie Lovejoy était surnommée Diamond Tooth Gertie.

Alors qu’elle se trouvait au Yukon au cours de la ruée vers l’or de 1898, la danseuse de music-hall Gertie Lovejoye avait placé un diamant étincelant entre ses deux dents de devant afin de se distinguer des nombreux rois et reines du Klondike. Sa peine porta ses fruits car elle récolta de l’or.

Toutefois, au lieu de travailler le long des ruisseaux, “Diamond Tooth Gertie” faisait fortune en exploitant les filons offerts par les poches généreuses des prospecteurs, qui s’ouvraient largement en échange de son affection.

À Dawson City, le Diamond Tooth Gertie’s Casino rend aujourd’hui hommage à son nom. Elle aurait dit: “The poor ginks have just gotta spend it, they’re that scared they’ll die before they have it all out of the ground.”

Gertie fut invitée à prendre le thé à la maison du gouverneur par Martha Black, naturaliste et épouse de George Black, commissaire du Yukon de 1912 à 1918.

Lire aussi :