Arthur Charles Erickson, souvent considéré comme l’architecte canadien le plus éminent du XXe siècle, est né à Vancouver le 14 juin 1924. Après des études à l’Université de Colombie-Britannique (UBC), puis à l’Université McGill de Montréal, il approfondit ses connaissances lors de voyages en Europe, en Asie et au Moyen-Orient.

De retour au Canada, Arthur Erickson se fait connaître après avoir remporté un concours lui permettant de concevoir plusieurs bâtiments pour l’Université Simon Fraser, située sur le mont Burnaby, à l’est de Vancouver. Il travaille à ce projet entre 1963 et 1965, en collaboration avec son associé Geoffrey Massey.

Inspiré par les oeuvres de Le Corbusier et de Frank Lloyd Wright, mais aussi par le mode de vie traditionnel des Premières Nations, le style d’Arthur Erickson se distingue dès cette époque par un souci constant de dialogue entre l’architecture et son environnement. On note également l’utilisation récurrente de matériaux comme le béton et le verre, qui soulignent à la fois la simplicité apparente de la structure et l’élégance de la ligne, tout en conférant une forte personnalité à ces bâtiments qui suscitent souvent des réactions passionnées.

Musée anthropologie
Musée d’Anthropologie, Université de Colombie-Britannique

Par la suite, Arthur Erickson réalisera de nombreux projets à travers le monde, qui lui vaudront rapidement une large reconnaissance, tant auprès du public que de ses pairs.

Parmi les oeuvres les plus remarquables d’Arthur Erickson, outre l’Université Simon Fraser, on peut citer:

  • le MacMillan Bloedel Building, (Vancouver, 1965), avec Geoffrey Massey;
  • les pavillons du Canada pour l’Expo 67 de Montréal (1967) et pour l’Exposition d’Osaka, au Japon, en 1970;
  • l’Université de Lethbridge (1971), dans la province canadienne de l’Alberta;
  • le Musée d’Anthropologie de l’Université de Colombie-Britannique, à Vancouver (1971-1976), avec Cornelia Oberlander;
  • le complexe de Robson Square (1972-1979), dans le centre-ville de Vancouver, en collaboration avec Cornelia Oberlander;
  • l’Evergreen Building, dans le quartier du West End, à Vancouver, en 1978;
  • la salle de concert du Roy Thomson Hall, inaugurée en 1982 à Toronto;
  • l’ambassade du Canada à Washington (1983-1988);
  • les deux tours de la California Plaza, dans le centre-ville de Los Angeles, édifiées respectivement en 1985 et 1992;
  • l’Hôtel de ville de Fresno, en Californie (1991);
  • le Koweït Oil Complex (1996), à Koweït City, au Moyen Orient;
  • la Bibliothèque Walter C. Koerner, sur le campus de l’Université de Colombie-Britannique (Vancouver, 1997).
Bibliothèque Walter C. Koerner
Bibliothèque Walter C. Koerner, Université de Colombie-Britannique

Au fil des ans, Arthur Erickson a reçu de nombreux prix et récompenses, dont le Prix de la Banque Royale en 1971, le Chicago Architectural Award en 1984, la Médaille d’Or de l’Institut royal d’architecture du Canada en 1984 et celle de l’American Institute of Architects en 1986.

En 1973, il est nommé Officier de l’Ordre du Canada, puis en 1981 Compagnon de l’Ordre du Canada.

Arthur Erickson est mort à Vancouver le 20 mai 2009, à l’âge de 84 ans.

Photographies :  copyright © Planètecastor 

Lire aussi :