Le Duras Show
Compagnie Mobile Home
22-26 février à 20h

Supplémentaire: 26 février à 16h
La Chapelle - Scènes Contemporaines

“L’univers de l’écrivain français Marguerite Duras représente un terreau des plus riches pour qui s’intéresse à l’interdisciplinarité. Écrivain prolifique autant pour le théâtre que pour le roman, cinéaste innovatrice, Duras n’a jamais cessé de questionner les limites des disciplines. Elle les fait se répondre dans un écho novateur et crée ainsi une oeuvre où les frontières entre le fictif et le biographique disparaissent pour mythifier son auteur.

Le Duras Show est un spectacle hommage à Marguerite Duras, un spectacle multidisciplinaire en forme de mosaïque intégrant la danse, la vidéo et le jeu d’acteur. Tout en confrontant l’oeuvre artistique de Duras à son propre personnage d’écrivain, son personnage public, le spectacle met en scène plusieurs extraits de son repertoire biographique, pour créer une pièce qui transpose sur scène la mécanique de pensée et d’expression du personnage qu’est Marguerite Duras. L’accent est mis sur la multiplication du personnage de Marguerite Duras. Les personnages de sa fiction forment ainsi une chambre des miroirs où ils se répondent et se multiplient. Le ton du spectacle est celui de la trace, de la confidence et du souvenir.”

Performeurs-comédiens-danseurs: Patrick Lamothe, Élinore Fuetter, Carole Nadeau, Jacqueline van de Geer, Steve Dumais et Lucas Jolly
 

Duras Show, copyright Maxime Leduc

Le Duras Show - Copyright © Maxime Leduc

Entre comédie musicale et théâtre d’ombres
Le spectacle commence en forme de comédie musicale à Broadway avec sa traditionnelle pancarte de théâtre à ampoules annonçant tapageusement "Le Duras Show". Après une introduction de Steeve Dumais et Lucas Jolly sur leur rencontre personnelle avec le texte de Duras, on place au sol une silhouette de l’écrivaine à l’aide d’une tête, d’un gilet et d’une jupe en laine. Des extraits de sa biographie se mêlent alors aux tranches de vie des interprètes et aux fragments de ses oeuvres dans une savante polyphonie de voix rappelant India Song.

De la sexualité des écrivains, on passe au théâtre d’ombres et à la mort avec un extrait radiophonique d’Un barrage contre le Pacifique sur lequel des acteurs en ombres chinoises miment le texte. On transite habilement de la fiction à la réalité, de la mort de la mère dans l’oeuvre littéraire à la mort de la mère de Duras. Avec un clin d’oeil à Savannah Bay, c’est un regard sur le vieillissement qui est posé. Puis, la vie à Neauphle suit son cours autour de «l’alcool qui fait résonner la solitude» et remplace le manque de Dieu, tout comme un cendrier dérobé à Jeanne Moreau remplace Marguerite Duras dans l’esprit de Lucas Jolly. 

Jacqueline van de Geer (qui ressemble de façon troublante à Delphine Seyrig dans India Song) chante Capri c’est fini, une chanson phare pour Duras, citée dans le roman Yann Andréa Steiner. Des larmes au rire, il n’y avait qu’un pas qu’une marionnette de Marguerite Duras franchit habilement en glissant de l’ivresse tout court à l’ivresse de la rigolade. Le spectacle se termine en point d’orgue sur les dernières minutes de la vie d’une mouche ordinaire (Écrire).

Autant dans le fond que dans la forme, c’est un magnifique hommage que rend Mobile Home à celle qui disait à la veille de mourir, qu’écrire «c’est à la fois se taire et parler. Écrire. Ça veut dire aussi chanter quelquefois» (C’est tout).

Compagnie Mobile Home
Fondée par Steeve Dumais et Lucas Jolly en 1999, la Compagnie Mobile Homme développe des structures de spectacles hybrides et non conventionnels se rapprochant de l’installation, de la performance (les Copinettes lors du récent salon de la Marginalité), du théâtre de rue (avec le passage remarqué de la Caméraymonde sur la Place-des-arts) ou encore du cabaret surréaliste (on a pu voir Mobile Home lors du Miracle de Brahmine). Elle tente d’y révéler l’ambiguïté des apparences, l’animalité inassumée, le travestissement du réel, la nécessité du jeu et de la folie.

Site internet : www.compagniemobilehome.com

La Chapelle - Scènes contemporaines
La Chapelle a été fondée en 1990. C’est un espace de création, un centre de diffusion de spectacles, et un organisme voué à la promotion des arts de la scène, favorisant l’avant-garde artistique. Sa programmation est internationale et pluridisciplinaire : Cabaret, Contorsion, Danse, Dub, Jazz, Marionnette pour adultes, Multimédia, Musique, Performance, Poésie, Théâtre, Ventriloquie et Vidéo.

Les créations montrées à La Chapelle se distinguent par la recherche et l’expérimentation. La Chapelle a pour mission de dynamiser le milieu professionnel, de diffuser des événements originaux et avant-gardistes, de sensibiliser le public et d’enrichir le patrimoine artistique contemporain.

Adresse
3700, Rue Saint-Dominique
Montréal (QC) H2X 2X7
(Entre l’avenue des Pins et la rue Prince-Arthur)

Site Internet : http://lachapelle.org/

Lire aussi :