La petite ville albertienne de Milk-River s’élève sur les collines des monts Montana du Nord, dans la partie sud de la province, tout près de la frontière américaine. La population de Milk River n’atteint pas 900 résidents.

La ville de Milk River se situe (surprise!) sur les rives de la rivière Milk, la seule rivière canadienne à couler vers le golfe de Mexique. D’ailleurs, c’est la seule ville au Canada qui a changé officiellement de nationalité, parce que le village de Milk River, existant depuis le début du XIXe siècle et constitué officiellement le 31 juillet 1916, appartenait aux États-Unis et a été cédé au Canada lors de la rectification des frontières entre l’Alberta et le Montana en 1818 (cette cession de localité est un cas unique). Aujourd’hui, la ville se trouve à environ 10 kilomètres de la frontière.

Milk River a été érigée en ville le 15 mars 1956. La ville possède deux églises, deux écoles, soit la Milk River Elementary School et la Erle Rivers High School. On y trouve un terrain de golf de neuf trous, un terrain de curling – sport préféré des habitants, une patinoire. Mais la ville est devenue célèbre auprès des amoureux des sports nautiques, parce qu’elle est la porte d’entrée de nombreux groupes de touristes qui parcourent en kayak et canot les paysages pittoresques de la rivière Milk.

De plus, dans la vallée de la rivière Milk, tout près de la ville, on trouve des formations rocheuses appellées mushrooms. Pendant des milliers d’années, des bisons qui habitaient la vallée, se frottaient contre les promontoires pour se soulager des démangeaisons causées par des parasites. Alors, aujourd’hui, des dizaines de roches ont pris la forme de champignons, avec des troncs étroits et de larges chapeaux.

Deux autoroutes relient la ville au monde, soit l’Autoroute 4 et l’Autoroute 501. Mais c’est par l’aéroport de Milk River que la plupart des touristes circulent.

Site Web de la ville de Milk River : www.milkriver.ca